Endorphins Lost - Choose Your Way

Endorphins Lost - "Choose Your Way"
chronique Endorphins Lost - Choose Your Way

Salut les crachous.

Si Infest, Spazz, Crossed Out ou Capitalist Casualties ont bercé vos soirées trop près du mur, les Américains de Endorphins Lost vont vous faire salir vos liquettes, de joie.

Pour leur premier vrai full-lenght, le producteur Greg Wilkinson (Vastum, Necrot) leur a, en effet, concocté un son toute en finesse mettant en relief les subtiles compositions du quintette.

 

Pas crédible je suis, oui à la vue des groupes précités en intro. Endorphins Lost pratique en effet la powerviolence qui ne passe pas du tout en société.

C'est bien beau dira le béotien mais c'est quoi comme genre ? Faisons œuvre de pédagogie, c'est rare sur internet.

Initié par Infest, et même par Siege avant eux, le genre constitue une sous-couche du Punk HxC avec comme caractéristiques principales une rapidité extrême proche du Grind en pas Metal et une dissonance bienvenue. Les textes sont politiques à l'instar du Crust dont le style se nourrit parfois.

Ici, Endorphins Lost ne fait pas dans le trop original et tient la ligne à la note près mais a l'astuce de faire fugacement varier sa rage. Le combo nourrit alors sa rapidité naturelle des bons passages groovy d'un Punk HxC plus trad juste avant de violer le tempo et de précipiter tout le monde dans le mur. Parfois très lourd, sur le morceau éponyme notamment, ou Sludge sur "Rambo Syndrom", les Ricains s'amusent ainsi avec nos nerfs en se faisant un chouia imprévisible et toujours furax.

Les vocaux ont aussi la bonne idée de se faire doubles. Hurlés évidemment avec deux timbres très distinctifs. L'un des deux compères arrivent même à se faire presque dénonciateur à la Dave Trenga (Behind Enemy Lines) comme sur le parfait "Torture Report".

 

Aussi bien destiné aux découvreurx qu'aux amateurs de la niche de laquelle le gang est issu, cet album se consomme sans faire la fine bouche. On n'en chantera pas forcément sous la douche. Mais, Choose Your Way fait tout de même mouche.

photo de Crom-Cruach
le 06/02/2018

3 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 06/02/2018 à 08:30:24

Une jolie conclusion moulée à la louche :)

Freaks

Freaks le 06/02/2018 à 10:04:08

Une pédagogie dans le plus pur esprit Punk.. Pas besoin d'en rajouter une couche :P

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 06/02/2018 à 11:54:10

Juste d'enfiler ses babouches pour se protéger des cartouches de l'escarmouche de ces farouches manouches.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019