S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Ensiferum - "Two Paths"

Ensiferum - "Two Paths"
chronique Ensiferum - Two Paths
2/10 0

écouter "Way Of The Warrior"

Acheter Ensiferum Two Paths sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Folk Lol Metal

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

1. Ajattomasta Unesta
2. For Those About to Fight for Metal
3. Way of the Warrior
4. Two Paths
5. King of Storms
6. Feast with Valkyries
7. Don't You Say
8. I Will Never Kneel
9. God Is Dead
10. Hail to the Victor
11. Unettomaan Aikaan
12. God Is Dead (Alternative Version)
13. Don't You Say (Alternative Version)

 

Label : 

Metal Blade Records
Dans le même style :
Nine Treasures - Nine Treasures

La saison des médiévales se termine et le spleen me guette.

Mais heureusement ou malheureusement, revoilou les rois du cosplay Folk Metal à l’historicité toute relative, j'ai nommé les Finlandais d' Ensiferum.

Mon spleen va-t-il s’aggraver comme il a été le cas à l'écoute du risible One Man Army ou vais-je ressortir ma tunique Leonardo Carbone faite par des petits Paki et mes brassards en peau de couilles de castor, pour danser la jig metal, ivre d'hydromel polonais ?

 

Le premier titre, imprononçable à moins d'avoir un sérieux problème de mâchoire inférieure, nous envoie du pâté epicolo comme on aime, à toc de claviers kitchs et de riffs à la Conan le barbare, la série TV. Miam : on ouvre le coffre et on ressort les poulaines cirées.

« Mais tu fais quoi là mon doudou ? Y'a Med ce week-end ?

- Non juste moi et mes potes d'Ensiferum, on se fait un off dans le salon.

- Mets au moins un slip alors.

- Que nenni ma mie, un pagne sera bien plus d'à propos.»

 

Les allergiques au combo en seront encore pour leurs frais. Ensiferum cavale de nouveau en mode Med-fan...

 

Quel fourvoiement, en fait.

Débutant son second titre à gogo de guitare heavy et de chœurs hyboriens, les Finlandais contentent pourtant notre vile passion pour le Folk Metal manowarien. Trompouet, refrain collant des frissons (un peu honteux tout de même): serait-ce un retour de la période Victory Songs/From Afar ?

 

Non, pas du tout.

Suivons ensuite le chemin du guerrier semé d’embûche et de chopes vides. YAAAAAAAARGH quoi. Ressemblant à 123 autres morceaux du groupe, "Way Of The Warrior" colle le smile du gars qui va se colter avec ses potes à grands coups de hache. Le refrain est encore aux ptits moignons, mémorisables, même du fond de le taverne.

 

Passons sur la catastrophe historique du titre éponyme (un indice pour la suite) et son chant clair déclenchant des crises de rires irrépressibles même dans les rangs des Alains ayant détaché leurs chiens de guerre pour bouffer du Romain, pas très loin de Carthage en 428.

Heureusement "King Of Storms" nous fait osciller stupidement de la nuque, de nouveau en mode power folk metal à gogo de solos dans tous les sens. La cure d'amaigrissement du chanteur semble donc avoir rejailli sur l'ensemble du combo se prenant de nouveau pour des Vikings d' History Channel.

 

Mais ce n'est qu'illusion.

Car voilà, le reste sombre corps et bien tel le bateau d'Osberg mal calfaté. La preuve, y'a même Netta Skog échappée de Turisas depuis 2011 et qui couine un peu sur "Feast With Valkyries". Turisas, c'est quand même un des trucs les plus pourraves existant dans le genre.

La plaque/blague s’enfonce alors dans la médiocrité : quand on a des idées toutes nazes avec des riffs aussi puissants qu'un pet d'écureuil et une prod en carton, ça fait illusion trois, voire quatre morceaux, pas plus.

Le calvaire perdure en plus : "Don't You Say" ressort le pauv'chant additionnée d'une batterie neurasthénique. Le reste est à l'avenant : abominablement niais. Je vais donc raccourcir cet équarrissage.

 

Complètement beurré, nul doute que Two Paths passera tout droit comme Ragnar dans Lagertha mais une fois dessoûlé, vous vous réveillerez avec le goût d'un mauvais heavy et d'une mauvaise eau de vie dans la bouche. Et je passe sur les versions alternatives de deux titres de l’album : quand c'est pas bon, c'est mauvais.

 

Y'aura bien un ou deux Gnistes pour défendre cette crotte de renne, désolé mais moi je fais de la reconstit' : quand ça prétend taper, ça doit taper vraiment.

photo de Crom-Cruach
le 14/11/2017

Commentaires

Xuaterc

Xuaterc le 16/11/2017 à 16:07:26

On ne dit pas de mal des Gniste monsieur...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 16/11/2017 à 18:07:48

Loin de moins l'idée de vouloir les vilipender mais quand on leur tape dessus, il casse facilement.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 16/11/2017 à 18:08:14

ilS cassENT, merdouille

Xuaterc

Xuaterc le 17/11/2017 à 08:11:54

C'est que tu n'as pas du croiser des belges, ni même des russes :-)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Crystal Fairy - Crystal Fairy

Évènements

WOODBANG Fest à Ensisheim le 9 décembre 2017Winterfall night III à Tours le 8 décembre 2017In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018INTERVALS + Polyphia + Nick Johnston au Ferrailleur à Nantes le 26 novembre 2017