Ephel Duath - Pain Remixes The Known

Chronique CD album (44:29)

chronique Ephel Duath - Pain Remixes The Known
En tant que chroniqueur de métal, je dois avouer que c'est la première fois que j'ai affaire à un album d'électro ! Il faut dire que cet opus est tout droit sorti du cerveau dérangé des italiens d'Ephel Duath. « Pain Remixes The Known » est donc un remix de « Pain Necessary to Know » paru 2 ans avant, cependant il n'y a pas vraiment de similitudes directes entre les morceaux de ces 2 albums...

Comme je le disais plus haut, et comme son nom le sous-entend, cet album de remix est totalement électro. On parcours plusieurs courants de ce style assez vaste, par exemple le Hole I, II et III sont plutôt Jungle/Drum'n'Bass avec un tempo assez boosté. L'élément principal est bien sûr la batterie, le reste n'est qu'un amalgame d'effets sonores. On peut dire que le groupe s'est éclaté avec son synthé et que les sons ont été triturés dans tous les sens à l'aide de filtres et autres matériel d'effets (delay, reverb, flanger...). Lorsqu'on connait Ephel Duath, on n'est pas vraiment choqué par le rendu de cet opus, car une fois de plus le groupe tente de développer au maximum l'expérimentation sonore en ne se fixant aucune limite.

A partir du Hole IV on entre dans un style beaucoup plus "posé" et ambiant, plutôt Dub. Étant un grand amateur de Dub je suis vraiment conquis par la vision que ces italiens ont du style ! Même si jusque là je connaissais plus la dimension reggae du Dub, cette facette plus technique et plus crue me plait beaucoup. On garde les ambiance aériennes de cette musique avec des patterns de batterie plus poussés techniquement et des atmosphères complètement "dark", où on sent que les racines métal du combo ne sont pas très loin. Notamment les hurlements criards du chanteur ; la voix est la même que sur « Pain Necessary To Know » sauf que comme le reste, elle a été déformée avec beaucoup de saturation et un rendu toujours très électronique.

Toutefois, le côté expérimental du groupe est parfois poussé un peu loin à mon goût, sur les Hole VIII et IX. Le Hole VIII est une suite de bruitages, sans réel tempo donc très aérien. Le Hole IX met presque 3 minutes à commencer (c'est à dire avant qu'une grosse caisse fasse son apparition) et reste globalement dans la même veine que le précédent.

« Pain Remixes The Known » est un album qui fait la part belle à l'expérimentation, plusieurs écoutes sont donc nécessaires pour réellement saisir et apprécier la musique d'Ephel Duath. Il est également préférable d'avoir quelques prédispositions pour la musique électro : plus précisément pour le Drum'n'Bass et le Dub...
photo de Domain-of-death
le 10/10/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements