Escarnium - Interitus

Escarnium - "Interitus"
chronique Escarnium - Interitus

Cinq ans se sont passées depuis la chronique de Cobra Commander du Rex Verminorum d'Escarnium.

Pas super folichon le bouzin à l'époque. Les Brésiliens ont eu ainsi le temps de peaufiner leur patouille bien grasse avec un deuxième album en 2012, un split deux ans plus tard ainsi qu'avec un changement de line up pour accoucher de cette troisième tartine.

 

Le speech d'intro du colonel Walter E. Kurtz (Apocalypse Now) ainsi que la belle pochette morbide annonce leur programme, développé ici en 4 points.

 

Un GROUPE BRESILIEN

POUR DETRUIRE VOS OREILLES,

PROMOUVOIR LE BRUIT

ET FAIRE RESPECTER LA VOIX DU METAL

 

1. DEATH, ça veut dire MORT 

Nous, membres d'Escarnium , sommes persuadés depuis nos premières écoutes d'Incantation et d'Immolation que jouer du Death Metal n'est pas : appeler la Bête.

Jouer du death c'est : ÊTRE la Bête.

Et pour cela, nous mettons tout en œuvre pour faire baigner notre dernière production dans une ambiance mortifère, en expulsant la moindre trace de métissage musical parfois utilisée par certains de nos compatriotes comme Lacerated and Carbonized.

Nous growlons VRAI. Nous growlons DEATH.

 

2. Un bon PRODUCTEUR pour un bon PRODUIT 

En ayant eu recours à John-Bart Van Der Wal d'Aborted pour produire Interatus, nous assurons à nos auditeurs un son laissant la part belle à la rusticité.

Nous défendons à la fois une approche résolument moderne de la production mais aussi une vision personnelle et respectueuse des valeurs ancestrales.

 

3. Plus de VIOLENCE pour plus VALORISER la... VIOLENCE

Nous avons pris en compte les erreurs du passé et mis la pédale double sur la double pédale pour que nos beats brutaux nous fassent enfin rentrer au sein des formations qui comptent et compteront aussi à l'avenir.

 

4.Tous les COUPS sont dans la DOULEUR

Mais nous savons que certains de nos auditeurs ne sont pas friands que de sauvagerie primale. C'est pourquoi nous varions également les rythmes pour nous faire absolument écrasants sur des plages plus longues. Parfois nous mêlons même les deux aspects, avec brio, sur un seul morceau.

Nous avons donc mis un point d'honneur à composer des titres non répétitifs à même de séduire toutes les générations de Deasthers.

 

Bien chers auditeurs, par cette véritable profession de foi, nous entendons nous hisser au niveau de nos idoles pour briguer bientôt leurs places bien au chaud.

 

VIVE LE RIFF           VIVE LE BLAST          VIVE LE DEATH METAL

photo de Crom-Cruach
le 28/06/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019