S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Exocrine - "Ascension"

Exocrine - "Ascension"
chronique Exocrine - Ascension
8,75/10 0

Acheter Exocrine Ascension sur Amazon

CD album CD album (39:50)

 

Style musical : 

Death brutal mélodico-technique

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

01. Terra
02. Alpha (Chapter I : Exode)
03. The Fall (Chapter I : Exode)
04. Cryogenisation (Chapter I : Exode)
05. Eternal Solitude (Chapter II : The Ascension)
06. Amber (Chapter II : The Ascension)
07. The Hive (Chapter II : The Ascension)
08. Proceed (Chapter III : Rebirth)
09. Garden of Flesh (Chapter III : Rebirth)
10. Empyre (Chapter III : Rebirth)

 

Label : 

Great Dane Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Triceraprod Studio
Dans le même style :
Origin - Unparalleled Universe

Bordeaux, ses grands crus, les Girondins de Giresse et Tigana (vieux, moi?), Alain Juppé, Serge Lama, Christian Morin… Mouais, en dehors de l’évocation des divins fûts de chêne, pas sûr qu’un tel étalage convainque l’Office du Tourisme local de me garder si jamais je devais y effectuer un stage d’attaché en communication. En fait, pour séduire il vaudrait sans doute mieux tenter l’approche musicale: Noir Désir, Gorod, Year of No Light, The Great Old Ones, Otargos, Ad Patres, Seth… Ah je sens que j’ai déjà plus votre attention là! Et puis en bonus la cité gasconne abrite également mon collègue Xuartec, éminent expert en Black gouleyant à la sanguine robe rubis. Ça en fait du beau monde! D'autant qu'à la liste des expert bretteurs qui ont fait leurs armes dans la Préfecture de Gironde, il faut dorénavant ajouter Exocrine, dont la qualité et le niveau technique se placent dans la droite lignée de la bande à Mathieu Pascal et Barby.

 

Non non, je ne me laisse pas emporter par l’enthousiasme: Ascension, leur 2e album longue durée, est un florilège de ce qui fait immanquablement bicher tout fan de Death Metal aimant autant les coups de massue que les coups de scalpel, les coups de grisou que les coulées mélodiques. L’approche massive et impétueuse de Kronos, l’équilibre expert et les fulgurances de Gorod, le tout serti dans un écrin épico-SF / Prog à la Kalisia (pas épais l’écrin, mais classe)… Ça fait saliver hein? Eh bien ça tombe bien, c’est peu ou prou le programme de ces 10 titres de fous furieux. Décidément, Great Dane Records (leur label, qui abrite aussi Dungortheb, Carcariass, Fractal Gates, Pestifer) et Pascal Bironneau (leur manager, qui s’occupe aussi de Gorod) ont le nez sacrément fin quand il s’agit de dénicher de la formation à gros potentiel!

 

Ascension alterne donc pour notre plus grand plaisir bucheronnages sans pitié – parfois titanesques à la Kronos, parfois débités en saccades joufflues à la Decapitated, parfois grassement moshisés aux frontières du Deathcore – et canevas délicats, ceux-ci étant tantôt brodés par des twins triomphantes gorodiennes, tantôt aérés d’ambiances progressives et futuristes. Ce contraste entre un growl frôlant parfois le gruik, des coups de bambou maousses, et une extrême délicatesse digne des plus précis des horlogers du genre fait tout le sel de ce Death Metal qui réussit à ne pas perdre le fil de ses compos dans les méandres techniques. Car ces 10 morceaux coulent naturellement, logiquement, sublimement, et dessinent une œuvre qui émerveille autant par sa complexité que par son aptitude à se rendre limpide aux oreilles de l’auditeur.

 

Alors je pourrais ajouter que le bouquet de twin qui ouvre « Terra » est époustouflant, que le groove massif et la beauté mélangés de cette caresse rugueuse qui embellit « The Fall » à 3:28 est magique, que le scintillement lead qui éclaire la rythmique à partir de 1:36 sur « Amber » fait briller les prunelles, ou encore que Gorod va regretter d’avoir laissé Exocrine écrire avant lui cette percée lumineuse à 0:20 sur « Empyre ». Mais ce serait aborder le sujet par le petit bout de la lorgnette. Alors plongez-vous plutôt en intégralité dans ce sublime 2e album, et l’évidence de l’excellence de ces Bordelais vous frappera d’elle-même. De plein fouet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: « La furie et le panache épico-titanesque de Kronos, la délicate orfèvrerie de Gorod, des atmosphères spatiales »… N’importe quel responsable de promo pourrait balancer ce genre d’accroche tape-à-l’œil pour tenter de vendre sa soupe Death Tech imbuvable. Sauf qu’avec Ascension, il ne s’agit pas de mensonge publicitaire mais de description. Rhaa Lovely que c’est bon!

photo de Cglaume
le 29/09/2017

Note des commentateurs : 9/10 (sur 1 votes)

Commentaires

toukene

Sa note : 9/10

toukene le 29/09/2017 à 21:14:20

J'avais prévu de le chroniquer celui-là, tant il m'a fait trouer une série de slips. C'est bandant de précision, triquant de brutalité, c'est excellent de bout en bout.

cglaume

cglaume le 29/09/2017 à 21:31:20

** Tu te l'étais réservé?? Je n'avais pas vu si c'est le cas: désolé !! **

Xuaterc

Xuaterc le 29/09/2017 à 22:03:28

C'est malin, depuis la publication de cette chronique, l'Office du Tourisme n'arrête pas de m'appeler parce qu'il fait face à de nombreuses demandes pour me visiter...

cglaume

cglaume le 29/09/2017 à 22:38:20

Lourdes a la Vierge, Bordeaux a Xixu. Faites vos jeux rien ne va plus ! :)

cglaume

cglaume le 29/09/2017 à 22:38:36

XUXU

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Klone - Black Days

Évènements

IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017Soirée Play for Humanity Au Scarabée à La Verrière (78) le 11 novembre 2017AGNOSTIC FRONT + RISE UP à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 15 novembre 2017NASHVILLE PUSSY + SINNER SINNERS + 11Louder à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 10 novembre 2017