Faith No More - We Care A Lot (réédition)

Faith No More - "We Care A Lot (réédition)"
chronique Faith No More - We Care A Lot (réédition)

La vie est injuste. Si moi je vide mon grenier, au mieux je retrouve une cassette originale du premier album de Benny B et quelques jeux Atari. Si Bill Gould fait la même chose, il exhume les bandes originales du premier album de Faith No More. Mais en même temps, je ne suis pas bassiste de l'un des groupes de rock les plus influents de ces 30 dernières années. Cette découverte donne au groupe la bonne idée de nous en offrir une nouvelle sortie, remasterisée et agrémentée d'une tripoté de bonus, alors que la version originale est sold-out depuis près de vingt ans. L'occasion était trop belle pour que la Première Internationale du Nawak et Avantgarde, Révolutionnaire et Décadente se penche une nouvelle fois dessus pour cet illustre webzine faisant suite à l'avis donné ici (un album gâché par son chanteur, un peu comme Au Service Secret De Sa  Majesté est ruiné par George Lazenby) et après m'être assuré que mon collègue cuniculophile ne lâcherait pas la mafia albanaise à mes trousses si je m'en chargeais.

 

Première sortie en 1985 pour cette œuvre fondatrice, d'un groupe qui a inspiré des tripotés de vocations, du rock alternatif au metal fusion, en pleine vagues glam et thrash, deux styles qui s'opposent violemment, en particulier en Californie, état d'origine de de cinq amis. A ce moment-là, le groupe n'a pas encore croisé la route d'un certain Mike Patton. Mais au moins, il n'a pas donné dans le glam avant d'embaucher son chanteur définitif (c'est une attaque basse et purement gratuite mais j'assume). Je ne reviendrai pas sur les qualités et les défauts purement musicaux de ce We Care A Lot, partageant presque à 100% l'avis de Grido (« Une minute à l'écran »), pour me concentrer sur l'intérêt de cette réédition qui célèbre peu ou prou les 30 ans de la version originelle.

 

Le groupe dans son entier a pris part au travail de nettoyage des enregistrements d'origine, avec les prises de bec que l'on peut imaginer connaissant le caractère bien trempé des musiciens. Le résultat final est un son plus moderne, même s'il est encore bien ancré dans son époque (cette réverb' horrible sur le chant rappelant les Inconnus plagiant la New-Wave). La guitare sonne plus acérée et la batterie plus propre. Mais dans l'absolu, à moins de s’appeler Steven Wilson, l'intérêt de ce remaster est tout relatif car il ne présente pas de révolution en ce qui concerne le son général, toujours mené par la basse implacable de Billy Gould. Au rang des bonus, on retrouve trois nouveaux mixes, quatre versions démo et deux titres live. Ces derniers n'ont pas de réelle valeur hormis pour pour aspect historique pour le fan hardcore. Parmi les remix, on retrouve l'éponyme, le seul morceau sortant réellement du lot, « Pills for Breakfast », un instrumental (hasard ou réalité scientifique?) et « As the Worm Turns », le morceau le plus metal du lot. En dehors d'arrangements légèrement différents et un son plus dynamique, pas grand chose à se mettre sous la dent. Les demos, outre leur caractère documentaire, permettent de se rendre compte du potentiel du quintet naissant, enregistrements qui permirent au groupe de se faire signer par un label.

 

Au final, cette réédition remasterisée nous permet de mettre la main sur un disque fondateur, depuis longtemps épuisé, avec un son légèrement différent mais qui ne dénature pas l’œuvre originelle comme ça peut parfois être le cas (hein, Cobra ,?) et propose une bonne dose de bonus, par forcément indispensables, mais suffisamment sympathiques pour ravir le fan.

photo de Xuaterc
le 08/09/2016

5 COMMENTAIRES

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 08/09/2016 à 13:33:49

Etait-ce bien utile, probablement pas... sauf pour les archivistes ...
M'enfin, si dans le grenier il trouve de l'Angel Dust, suis preneur ^^

cglaume

cglaume le 08/09/2016 à 13:44:29

Les lapins aiment trop le pinard pour le laisser entre les mains des albanais :D

Xuaterc

Xuaterc le 08/09/2016 à 17:15:37

Un homme azerty en vaut deux, je préfère prendre mes précautions...

Xuaterc

Xuaterc le 13/09/2016 à 21:20:23

Pas forcément fan, mais comme ça sort en même temps, je me suis dit que c'était cohérent de partager ça ici

https://www.youtube.com/watch?v=v5hgQV6KncY

cglaume

cglaume le 14/09/2016 à 06:41:20

Mouais...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements