Fake off - Appalling Options

Chronique CD album (25:41)

chronique Fake off - Appalling Options
On commence rarement une chronique par le côté physique d'une sortie mais je dois avouer que ce qui m'a donné envie d'écouter ce disque en premier, c'est cette pochette, aux tons pastels et plutôt guillerette, qui pourrait faire penser à un contenu électro/pop ou encore pop/power pop (rien à voir donc), mais qui change un peu des sempiternels clichés que l'ont peut voir ici et là.

Bref, mes états d'âme passés, passons au groupe : Fake off vient du Nord-Pas-De-Calais et nous propose son premier album, après une cassette (!) avec le même contenu sortie quelques mois plus tôt. Le groupe nous balance un punk hardcore pêchu, comme si le Shai hulud des débuts s'amusait avec Comeback kid ; ou pour rester dans nos terres, on peut également rapprocher Fake Off de Nine eleven. Vous voyez donc où je veux en venir ? C'est du tout bon, les 7 titres (car intro + outro à retirer) sont tous aussi énergiques les uns que les autres, et ça fait du bien aux esgourdes.
Les riffs sont intéressants, et les 2 guitares évitent de jouer la même chose pour le plus grand plaisir des mélodies ; la basse arrive à sortir son épingle du jeu (pas toujours évident dans le HxC) et s'associe parfaitement à la batterie, même si on peut émettre un bémol sur la répétition des rythmes, problème récurrent du genre ; mais on sent tout de même l'effort de vouloir sortir des sentiers battus par leurs ainés. Pour finir, la voix est très bonne, passant du "parlé" au "hurlé" avec une aisance parfaite. Bref, on met le volume à fond, on remue la tête, et on s'éclate sur ces 25 furieuses minutes de punk hardcore in your face.

Un premier EP très intéressant pour les gaillards du nord, de plus le groupe est assez actif en live donc vous aurez peut-être la chance de les voir près de chez vous. En attendant ce jour, je ne peux que vous conseiller d'écouter ce disque, Fake off étant à classer dans les groupes (très) prometteurs de hardcore en France.
photo de Pidji
le 08/04/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements