Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers INTERCEPTOR Fest à Bordeaux du 5 au 7 octobre
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Farflung - "Unwound Celluloid Frown"

Farflung - "Unwound Celluloid Frown"
chronique Farflung - Unwound Celluloid Frown
far far away EP
Acheter Farflung Unwound Celluloid Frown sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (34:00)

 

Style musical : 

robot rock new age mais robot

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

1 You will kill for me 
2 We wish for wounds
3 Unwound Celluloid Frown
4 Axis Mundi
5 Silver Ghost with Siler Spoon

 

Label : 

Heavy Psych Sounds
Dans le même style :
Deus - Selected Songs 1994-2014

Malgré ses 34 minutes Farflung présente Unwound Celluloid Frown comme un EP. Il faut dire que le groupe (le collectif d'ailleurs) a décidé d'explorer sur certains des morceaux ici présents d'autres territoires, et que l'on n'a que 5 chansons ici.

 

Si on commence en terrain connu avec « You will kill for me », un robot rock rugueux et mécanique, « We wish for wounds » est très bidouillé avec des sons divers, des passages répétitifs (juste un constat), des samples de conversation (type bruits de fond de restaurant ou de réunions) mais possède aussi des moments plus joué avec notamment une basse très présentes, et s'il y a des moments très joyeux, il y en un autre sur la fin assez sombre qui est suivi par un passage assez lourd et agressif... on l'aura compris le morceau est long avec un peu plus de 8 min. «  Unwound Celluloid Frown » revient avec du bon vieux robot rock (avec une voix robotisée pour l'occasion), c'est une chanson assez rapide dynamique et qui présente une certaine tension (ce qui n'empêche pas la présence de samples bien spatiaux). Vient le gros ou plutôt le long morceau du disque avec « Axis Mundi », un titre qui dépasse les 12 min, très particulier... déjà c'est un instrumental, très aérien, assez répétitif dans un esprit quasiment new age, on entend même à un moment le chant de petits oiseaux ! La batterie n'apparaît qu'au bout de 8 min et on n'a un tout petit peu de guitare saturée qu'après 11 min ! La chanson se termine sur le bruit de la mer (avec un feedback samplé - ou pas - qui tourne en boucle). Le EP se termine avec un autre morceau inhabituel pour Farflung du fait de son côté triste et de son chant mélancolique (on notera aussi les sample de voix qui se mélangent et s'empilent)...

 

Je l'ai déjà écrit (autre part) mais je pense vraiment que la musique de Farflung s'écoute et se vit plutôt qu'elle s'analyse, ici je n'y trouve pas toujours mon compte et je prends plus de plaisir quand les Américains ne s'écartent pas trop de leur univers habituel (ou tout du moins celui que je connais, principalement 5 et 2 ou 3 splits qui le précèdent). Toutefois, ça reste intéressant et souvent certains passages font dresser l'oreille et on sent que le groupe s'est fait plaisir en innovant. L'idée du EP leur permet aussi de présenter autre chose...

 

Expérience à tenter si on n'attend pas du « pur » space/robot rock... ici on est dans des musiques planantes, tripantes... Le EP est disponible en CD et en vinyle (bleu ou noir).

photo de Papy Cyril
le 10/04/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

Interceptor Fest 2017 : 2 pass à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Kera - Kera

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017SATYRICON + SUICIDAL ANGELS + FIGHT THE FIGHT à La Barakason à Rezé le 1er octobre 2017The Texas Chainsaw Dust Lovers + Watertank au Ferrailleur à Nantes le 21 octobre 2017GRAVITY : release party de