Faxe - The Hangover

Faxe - "The Hangover"
chronique Faxe - The Hangover

Malgré un nom qui évoque la pisse d'éléphant vendue par d'obscures brasseries Danoises, Faxe nous vient tout droit de la capitale du centre de l'univers du monde civilisé – Paris – pour nous roter dans les naseaux un gros Crust des familles… On s'administre la dose en intraveineuse… Pour les plus gourmets ça sera un suppositoire… Mais vu la taille des canettes… Bref… Je m'égare!

 

Depuis une pincée d'années, Faxe fait partie des meubles de la scène Underground Parisienne, ils sont partout, incontournables et, avec ce premier disque on leur souhaite de franchir le périph' pour aller à la conquête de la planète Crust. Faxe plonge ses gros doigts boudinés dans les entrailles du Crust / D-Beat classique pour en extirper une musique…Bah... Classique, toute gorgée de la laitance paternelle de Driller Killer, Extreme Noise Terror ou Disrupt. Rien de neuf sous le Soleil, juste une pure rasade de hargne jubilatoire qui titube une chopine à la main entre des bistrots remplis de Punks avinés et des squats envahis de Grindeux en pétard. Faxe, malgré son taux élevé d'alcool, tient parfaitement en équilibre entre le groove crasseux du Punk Old School de The Casualties  et le matraquage vicelard de Hate Plow. Ca sent le dessous de bras et la bibine fraîchement vomie. Faxe - bien que viscéralement enraciné dans le "classique" - réussit à maintenir son auditeur éveillé en alternant plans Crusty Discharge-iens et éclairs Grind Core sauce Sanity's Dawn agrémentés de voix éraillées et de quelques chœurs de l'Armée du Rouge.


Ultra efficace, prenant et intense, tous les ingrédients sont là et s'harmonisent à la perfection dans la marmite de Faxe. Que demander de plus? Une prod en béton? Vous inquiétez pas: elle est là. Le son est épais, rugueux, collant; suffisamment propre pour entendre tous les instruments et idéalement cradingue pour renforcer l'ambiance urgente de ces treize chansons. La turbine à groove, à mosh et à blasts fonctionne à plein régime et on en redemande. "The Hangover" donne l'impression que tout est fait à l'arrache, dans le speed mais en grattant ce vernis on voit que ces loustics ont apporté un grand soin à leur galette. Faxe a du style et s'aventure même en de rares occasions du côté du Death Metal Suédois de Entombed (époque "DCLXVI: To Ride Shoot Straight and Speak the Truth")

 

Voilà, au final on n'a pas grand'chose à dire sur ce disque… On est plus prolixe quand c'est à chier. Or, là, on prend un panard total. Si tu aimes le Grind, si tu aimes le Crust, si tu aimes quand la musique est bonne, quand elle guide tes pas... Tu sais que Faxe te réchauffera les boyaux!

 

Le disque n'est sorti qu'en format vinyle, mais comme FAXE bichonne ses fans, le microsillon contient une adresse pour choper les titres en Mp3… On pourra donc se faire péter les feuilles partout sans avoir à trimballer le vieux gramophone de mémé.

 

IN GRIND WE CRUST!!!  

 

- Bonsoir Georges, j’aimerais beaucoup vous parler.

- Si tu veux me parler, envoie-moi un… faxe!

- Un Faxe non mais faut vraiment qu'il aille mal...

 

photo de Cobra Commander
le 08/04/2011

5 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 08/04/2011 à 12:25:28

Citer du Goldman dans une chro de crust, c'est un peu comme mettre du Red Bull dans le Sauterne: j'aurais hésité à le faire :)))))))))

Nekobibu

Nekobibu le 08/04/2011 à 19:48:53

Excellent cinquième titre !

apostrof

apostrof le 12/04/2011 à 12:04:54

c'est nul il dit pas les influences johnny halliday!!

Jull

Jull le 12/04/2011 à 16:42:14

que des gros gays dans ce groupe....

mat(taw)

mat(taw) le 13/04/2011 à 09:15:40

pas tous gros mais gays oui.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Ølten - Mode
Chronique

Ølten - Mode

Le 17/04/2015

Kreator - Hordes of chaos