Fear Factory - Mechanize

Chronique CD album (44 minutes)

chronique Fear Factory - Mechanize
Hop un groupe qui nous la joue à la gorgoroth's touch : je t'aime moi non plus, en plus t'es avec les deux autres, oui mais toi tu fais encore dans le plus médiocre que nous, non c'est pas vrai et puis de toute façon tu vas voir ta gueule...

À un concert de ministry :
- "Bah dis donc t'as pas maigri toi"
- "Tiens tu te la joue émokid toi maintenant"
- "Et à part ça ?"
- "Bah je sais pas relançons le vrai Fear Factory..."
- "Celui avec les growls d'ours ? En bien basique ? la version death ?"
- "Bah non la mercantile ! Faut payer les buritos et les coupes chez guy & tony".
- "D'accord, tope là !"


Hop, une bataille juridique plus tard, et le recrutement de ce qui se fait de mieux en matière de gros cyber-metal c'est à dire du Strapping Young Lad aux fûts, un nouveau label (AFM-Underclass), et voici Mechanize.

Et que dire : Fear Factory c'est un peu de ma jeunesse, piratage (sur K7) du demanufacture (merci Phafane, comme d'habitude à l'époque) puis achat de l'Obsolète. Ah ! que voulez-vous, c'était le bon vieux temps.

Bon allez, trêve de blahblah, de suspense, de médiocre rhétorique et texte affligeant : non, Mechanize ne vaut pas le Demanufacture!!! Malgré les mêmes éléments.

Parlons de l'Homme qui a façonné le Fear Factory moderne : Rhys Fulber, arrangeur, maitre de l'ambiance chez Fear Factory ; sur cet album c'est celui qui s'en sort le mieux : c'est froid mais pas glacial, c'est comme le taf, c'est une ambiance à contre coeur, on y va parce qu'il faut manger, à croire que le monsieur se souvient encore du temps où il taffait en usine. Bon et puis faut dire également que Rhys Fulber masque les problèmes vocaux et la pauvreté de ce bon vieux Burton, qui ne sais toujours pas chanter.

Certes, les parties bourrues sont pas mal, même si je trouve beaucoup moins de cachet à sa voix actuelle qu'il y a 15 ans. Avant, c'était soit je bourre au p'tit growl, soit je rhys Fulber, mais sur ce Mechanize on a l'impression que tout ces vocaux sont sur-produits, les parties chantées sont souvent passées au vocoder ou autre effets moins reproduisibles en live (une erreur à ne pas faire : acheter un bootleg de Fear Factory sans overdub, le chant c'est la cata), et là on a même l'impression que son côté death est lui aussi trafiqué, et on perd en naturel.

La voix ça c'est fait, parlons musique : on attend Fear Factory là, pas du sous Fear Yound Heresy qui reluque grave sur du metal putassier (écoutez Final Exit , la dernière usine qu'ils ont visité c'est une usine knor pour jouer ça ?)... Alors certes la musique est plus alambiquée que par le passé, mais pour du cyber-metal je ne trouve pas ça judicieux.
Quand on produit, nous aimons bien savoir que notre machine tourne bien régulièrement sans à-coups ; son rythme doit être définit, le plus fluide possible, pas de saccades ni de sur-régimes. Ça doit pas sauter de partout, vouloir aller à toutes berzingues. Non, ça doit être pausé, et pour plus de rendement on augmente la vitesse toujours en respectant le mouvement ou on charge plus sa machine, ça on peut. Et là, ils vont devoir remettre leurs pieds en usine parce que c'est le bordel complet : les breaks sont (trop) omniprésents, les changements de rythmes sont déboussolants, il n'y a plus ce côté metal efficace - certes répétitif - mais terriblement soutenu par l'ambiance ; il l'ont remplacé par du metal clinquant.

C'est sûr que techniquement, les musiciens tiennent la route... Par contre, on n'a plus les rythmes et les tempos plus linéaires au niveau de la batterie, et pour moi c'est vraiment ce qui faisait Fear Factory ; mon avis est peut être faussé par la production de la batterie, mais je pense que Gene Hoglan utilise plus ses cymbales que Raymond Herrera. Par contre Dino Cazares a enfin retrouvé le niveau qu'il avait chez Fear Factory, mais cela ne rattrape pas le disque, car il y a beaucoup trop de passages clairs, et le son est surproduit : une trop grosse présence des samples, quelques égarements dans certains arrangements comme certains choeurs dans "oxidizer", et pas assez de percussion vocale à plusieurs endroits.

Bon je gueule et j'en oublierais presque de dire que ce mechanize contient tout de même l'excellent morceau "Powershifter", tuerie Fear Factorienne qui semble tout droit sortie du Demanufacture ; c'est le morceau qu'il faut écouter ! Après, libre à vous.

Je m'attendais à être déçu mais espérais quand même une bonne surprise : et bien non, je ne me reconnais plus dans le Fear Factory de cette nouvelle décennie.
photo de Sepulturastaman
le 17/02/2010

11 COMMENTAIRES

Finisterra

Finisterra le 17/02/2010 à 11:19:15

3/10 c'est peut-être éxagéré, si le chant est clairement moche, l'instrumentale tiens la route. Après tout dépend si l'on veut qu'un groupe fasse toujours la même chose ou pas.

deathlikesilence

deathlikesilence le 17/02/2010 à 12:13:35

La moyenne, ça suffit
C'est vrai qu'au niveau de l'ambiance , on y est pas du tout, m'enfin l'ensemble reste médiocre

josh

josh le 17/02/2010 à 13:12:29

comme elle est abusé la note!!! t'aurais mis combien au précedent? 0/10??? et à digimortal? -2/10???
l'inspiration n'est plus ce qu'elle etait mais quelle patate il a cet album!!!
je mettrais en 6.5/10 à cet album et un 3/10 au pseudonyme du chroniqueur...

Pidji

Pidji le 17/02/2010 à 13:36:36

Héhé je me doutais que cette chronique allait générer un débat ! Perso je ne l'ai pas écouté, et je n'ai jamais accroché à FF, donc pas d'avis.

swarm

swarm le 17/02/2010 à 18:38:02

Ben moi j'aurais effectivement mis 2 et 0 aux albums précédent... Tout à fait d'accord avec Sepult' pour le reste. banal à souhait

sepulturastaman

sepulturastaman le 17/02/2010 à 19:47:00

A ceux qui ne sont pas d'accord avec ma note, et surtout qui me conteste le droit de ne pas apprécier à leur juste valeur ce cd ; si vous mettez 7/10 à cet album combien mettriez vous au City de SYL qui reste pour moi l'album ultime de cyber-metal (je parle uniquement de cyber-metal hein, pas d ebm, d'indus-death, de cyber-black ou autre)?-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Au digimortal j'y mettrais au maximum -2 (qu'est-ce que je l'ai trouvé nul cet album), au précédent je lui mettrais la la moyenne je pense.-----------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------
@ Josh : Trouves-tu seulement la note abusée ou la chro ?----
----------------------------------------------------------------------------------------------
@ Finisterra : La seul évolution que je demande à Fear c'est que le chanteur aprenne enfin à chanter là ils auront franchi un pallier

Finisterra

Finisterra le 19/02/2010 à 03:59:09

On est d'accord pour le chant ;)

Jull

Jull le 28/12/2010 à 18:11:08

Je re-ecoute.. et ce'st pas si mal que ca au final... allez je mets plus que la moyenne!

sam

sam le 08/01/2011 à 17:40:18

Il est si bon de lire les articles et les commentaires de ceux qui cherchent à te prouver que "t'as des goûts de merde et que t'as tort d'écouter ce CD". Pour ma part, j'ai adoré, un de mes potes qui n'a jamais aimé Fear Factory (pas même Demanufacture) l'a adoré.
Maintenant ceux qui aiment pas, fuck off.

Jull

Jull le 08/01/2011 à 19:18:47

non Sam, pas fuck off, chacun ses gouts. On a le droit d'aimer ou pas. Donc pas fuck off mais juste, bah tant pis, et re-ecouter le, vous changerez peut-etre d'avis

sepulturastaman

sepulturastaman le 08/01/2011 à 19:57:25

Sam merci. Les autres attendaient le Digimortal, Pidji préviens moi quand tu la postera, j'irai chercher du pop-corn ça risque d'être marrant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019