Flairs - Sweat symphony

Flairs - "Sweat symphony"
chronique Flairs - Sweat symphony
Ayant pour particularité de venir à la fois de Paris et et du "UK", à l'instar de groupes tels que Maudite Dance ou John and Jehn, Flairs nous sert là un album que l'on qualifiera d'hybride dans le sens où il se situe à la croisée de plusieurs tendances, parmi lesquels la brit-pop, l'électro, les plans funky et dansants...mais pas que cela.

En effet, Flairs a l'art de "coller" des éléments musicaux très divers qui, une fois associés, donnent des morceaux inqualifiables, dansants et excellents, qui à l'occasion prennent une coloration ouvertement rock comme sur "Re balls".
La constitution des morceaux offerts ici cadre parfaitement avec la philosophie de Flairs, qui pense en effet que losqu'on monte sur scène, c'est pour faire le spectacle et jouer la comédie. Cette comédie, il la joue parfaitement en ne choisissant aucune orientation précise. Penchants funky tendant à l'autodérison ("Better than Prince", irrésistible), intonations british parsemées de synthés bien distillés ("Sperlife", excellent morceau d'ouverture), électro-pop entraînante aux riffs acérés ("Whamma gonna do") ou plus synthétique ("Radio") se suivent et, s'ils cassent quelque peu l'unité de "Sweat symphony", n'en constituent pas moins de belles réussites.
On se laisse aussi séduire par les boucles de "Neighbourwatch", l'allant et le côté presque Blur de "Square boy", ce penchant pour la pop british étant confirmée par le contenu de "Golden years", dernier titre de ce disque prometteur.

Pour conclure donc, un album réussi, qui demande évidemment confirmation et une unité plus affirmée sur le prochain essai, mais qui, malgré cela, dévoile une dizaine de chansons sans faille.
photo de Refuse to keep silent
le 03/02/2009

1 COMMENTAIRE

yoman

yoman le 16/03/2009 à 00:06:15

merci

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

First part - Our vision
Bolt-thrower - Mercenary