Flying Lotus - Cosmogramma

Chronique CD album (45.47)

chronique Flying Lotus - Cosmogramma

Spécialiste de l'expérimentation à la croisée du jazz, du hip-hop et de bien d'autres choses, Flying Lotus ne déroge pas à la règle sur Cosmogramma, ahurissant et déroutant nouvel album que votre lecteur cd vous présentera comme étant fait d'un seul et même morceau... Alors qu'il en présente en fait dix-sept. Cela rend la distinction difficile, mais la cohérence de l'ensemble en est valorisée, bien que l'opus en question puisse, par ses multiples changements de direction musicale, engendrer le renoncement.

 

Steven Ellison, tête pensante de ce projet, son projet devrais-je même dire, s'entoure de musiciens talentueux, fait intervenir un certain Thom Yorke (Radiohead) sur un titre, et réussit son coup, signant un kaléidoscope musical renversant... Dans tous les sens du terme.

Abouti, bigarré, il peut aussi apparaître décousu et inachevé si l'on ne se donne pas la peine d'assimiler l'œuvre du jeune Américain. Et quarante-cinq minutes de cet exercice périlleux et exigeant, c'est beaucoup. Mais le jeu en vaut la chandelle et l'on tombe sur des vignettes sonores imparables, le bonhomme ayant la science du "collage" et faisant preuve d'une certaine inventivité.

 

L'apparition de voix s'avère judicieuse et aide à ingurgiter ces trois quarts d'heure changeantes, psyché, hautement musicales et ne cédant jamais à la facilité. Et si on se pose légitimement la question de la durée dans le temps d'un ouvrage aussi peu conventionnel, le contenu, si on le maîtrise, affiche assez de promesses pour accompagner un bon bout de temps encore les auditeurs les plus ouverts et avides d'assemblages inédits et bien ficelés.

 

Pour le reste, c'est une toute autre histoire et Ellison n'en a cure, n'ayant en tête, et il le fait bien, que la recherche perpétuelle d'une identité dont on peut dire qu'elle est déjà plus qu'affirmée.

photo de Refuse to keep silent
le 26/06/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019