French Metal - De cendres et de sang

Chronique CD album (160 minutes)

chronique French Metal - De cendres et de sang
Dans quelques années nous en reparlerons des compilations French Metal et nous ennuyerons nos enfants avec ça...
Un peu comme nos parents parlent de "Salut les copains".

En attendant la paternité (/maternité) ou que nos enfants soient en âge d'écouter des musiques qui nous paraitront insupportables, nous avons le temps de nous pencher sur cette nouvelle compilation.
Elle gonflera peut-être la collection, car encore une fois les collègues ont fait un casting de choix.

Nous passerons un peu rapidement sur les gros noms, un peu moins gros qu'à l'accoutumée, présents pour cette nouvelle édition.
Punish Yourself, Headcharger (bientôt chroniqué ici), Mindlag Porject et Carcariass (qui signe un gros retour) sont des groupes dont vous connaissez au moins les patronymes.
Ensuite, place aux découvertes !

Comme d'habitude la compilation connait des hauts et des bas, mais il faut avouer que l'équipe de French Metal a eu l'ouie fine pour quelques groupes en particulier.
Aucun dépaysement avec Dark Sensation : un thrash bien agressif et rentre-dedans qui comblera n'importe quel métalleux avec en plus un son moderne !
Un constat que l'on peut faire avec Yorblind d'ailleurs qui officie dans un style plus proche du death...
La compilation s'assombrit un peu plus avec Obnoxious qui frappe un grand coup, tout comme les excellents Clampdown (dont nous allons bientôt parler) puis un peu plus loin Arcania qui ne manque pas d'arguments pour nous pousser à en savoir plus sur le groupe !
Le constat sur Talian diffère légérement, le groupe qui propose un titre plutôt sympathique ne semble pas avoir exactement la même efficacité que les autres, il en est de même pour Aeons.

Ensuite, comme dans chaque compilation, il y a des titres sur lesquels on ne peut pas se prononcer.
Ce n'est pas de la mauvaise volonté, mais l'accroche avec E nora ne se fait pas, (pour une question de goût uniquement), idem pour Asylum Pyre, Bel'o'Kan.
Ils représentent en tous cas le métal symphonico-épique-prog' avec des claviers, des chanteuses et des soli qui n'en finissent pas...mais il est sûr que ces groupes trouveront leurs fans !
Enfin, on clôt sur Oditeohr qui officie dans une sorte de black symphonique...(qui plaira peut-être à une assemblée [beaucoup] [beaucoup] plus restreinte).

Entre temps nous aurons pu rebondir sur deux pistes plus métal'n'roll avec Eight of spades et Zoe. Deux groupes au son particulier. On devine aisèment la proximité du premier avec Motorhead version Métal/Punk/HxC, alors que le second a des influences stoner.
Nous noterons également la présence de Copy of a copy dont je vous avais parlé ici.

Si le 1er cd se termine un peu plus difficilement pour ceux la quasi totalité des lecteurs de Coreandco, on a déjà fait une belle série de découvertes.
Mais comme chez French Metal on a le sens du commerce, un 2e cd attend l'auditeur qui en a pour son argent encore une fois.




On inspire un grand coup, on lance le second cd :
La plupart des groupes présents sont inconnus et ne demandent qu'à percer. On a parfois l'impression d'écouter les auditions de "La nouvelle Star" version métal. Mettez vos lunettes, attachez vos cheveux longs, vous êtes le nouveau Philippe Manoeuvre pendant 80 minutes car certains devraient attirer votre attention.

-Tout commence avec Mechanical Decay, grâce à un métal(core) moderne. A voir sur la durée...
-Mais, la grande découverte pour le lecteur de ces lignes, ce sera Walrus resist. Les musiciens sont parasités par la bête Meshuggah et passent le casting haut la main ! Direct au Pavillon Baltard !
-Madonagun corse un peu la question. Particulièrement alembiqué avec un métal qui peut prendre des accents hardcore, le groupe ajoute des passages plus propres au heavy, au progressif etc. Un peu fourre-tout, mais plutôt surprenant...
-Lumberjack se veut plus brutal : et il l'est ! Ce groupe ne laisse aucun repos, il ne suit aucun plan, change de rythme toutes les 30 secondes, bref, inclassable sauf dans la case brutal/hurlant : du tout bon.
-Human fate qui mêle la world music (le titre présent a des ambiances orientales) au métal. Interessant...

Parfois on est un peu plus mitigé.
-Averysadstory : métal stoner peu passionnant : recalé (malgré un amour pour le genre)
-Ezofaj : tout aussi brutal, une démarche plus grind, mais 1000 fois moins bien que la piste précédente : un chant ininteressant, des paroles ras des paquerettes etc. Bref, ils ont au moins la qualité de ne pas être fan de notre président.
-ACOD : recalé avec Crossingate
-Private qui n'aurait pas du ajouté de clavier ni de sons electro à une compo plutôt agréable avec à sa tête une chanteuse plutôt juste...

Ensuite on apprécie l'efficacité à défaut d'innovation alors on profite de la compil' avec Skox. Dividead, Saw, No wake et Instead of trying receuillent de bons avis, malgré des chants parfois un peu difficiles. Mais il y a de la rage dans chacun d'eux.
Enfin on termine avec deux titres black métal (sur lesquels je m'abstiendrai encore une fois) et Arkelion qui a un chant féminin difficile d'accès.

Au final 160 minutes (!) encore une fois très informatives sur le monde du métal français. Sorte de baromètre du moment, la compil' French Metal "Des cendres et de sang" prouve que l'hexagone se porte toujours aussi bien.
Evidemment tout n'est pas parfait mais c'est aussi la preuve d'une compilation riche qui, encore une fois, n'exclut aucun sous-genre du métal.
Une compilation que l'on aime pour sa longue tracklist, sa durée, son contenu, son visuel (particulièrement réussi cette fois-ci) et son prix (toujours inchangé) de10 euros...
photo de Tookie
le 06/02/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019