Gameness / Amen Ra / Gantz / Vuur - 4 ways split

Chronique CD album (37:11)

chronique Gameness / Amen Ra / Gantz / Vuur - 4 ways split
Quelle bonne idée de la part du label IMPURE MUZIK, de nous proposer des splits cd avec 4 groupes dedans, surtout quand la qualité est au rendez vous.
Premier "4 WAYS SPLIT" donc (le deuxième du nom est déjà sorti), qui réunit GAMENESS, AMEN RA, GANTZ, et VUUR.

Et on commence sur les chapeaux de roues avec GAMENESS, qui nous propose un Hardcore mélodique à souhait, énervé quand il le faut, bourré d'émotions, ces deux titres sont excellents. Un des riffs de gratte de "Immobile destinée" me reste même dans le crâne pendant un long moment. Quand on pense que le groupe a splitté il y a peu, on se dit merde, encore un qui aurait pu nous pondre un énorme full-length.

Bref, AMEN RA prends maintenant le relais, pour un changement de style musical. Ici on navigue plutot dans le hardcore torturé, lourd et opressant, avec une originalité mais malheureusement utilisée plus ou moins de la même façon sur les deux morceaux: un break avec une voix féminine, calme sur "A promise to make", un peu plus rythmée sur "offerande .This is the body of the christ.". Dommage que ces deux compos se ressemblent, car leur style assez lourd est intéressant.

Passons à GANTZ. Bon, pour la deuxième fois que je chronique ce groupe (la première était leur split avec CLEANER), le constat va être le même: excellentissime. Quelle intensité, quelle puissance calculée pour vous remplir la tête d'émotions mélancoliques. GANTZ vous attire dans son univers et vous empêche d'en ressortir. La voix écorchée à vif du chanteur est terrible. Evidemment la comparaison avec ENVY est toujours là, mais quand on fait du screamo aussi bien que ça, on ne peux pas en rougir. Bref, encore une réussite, vivement l'album.

Terminons avec VUUR, qui est le seul groupe à avoir 3 chansons (les autres en ont que 2). Mais bon, c'est logique, lorsque l'on voit la durée des compos: 1:58, 3:06 et 1:56. Là on oscille dans le grind-hardcore, ça remue, ça blaste, ça hurle, mais ça joue bien, et les accalmies comme dans "Dying breed" donnent de l'air aux compos et n'en sortent que meilleures.

Bref, un bon 4 WAYS SPLIT, avec les GANTZ qui en ressortent vainqueurs, avec les GAMENESS pas loins, encore dommage pour leur fin prématurée. Des splits comme ça, on en redemande !
photo de Pidji
le 22/07/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019