Gantz / Cleaner - Split cd

Gantz / Cleaner - "Split cd"
chronique Gantz / Cleaner - Split cd
Sorti en 2004, ce split-cd proposé par le label Impure Muzik (déjà responsable des sorties cd de Metronome charisma, The third memory, Aside from a day, ...) réuni les GANTZ (Besançon) et les japonais de CLEANER. QUelle bonne idée tiens !

3 chansons pour Gantz, 6 pour Cleaner. Petit désavantage se dit-on au départ, GANTZ n'a le droit qu'à 3 compositions pour convaincre. Mais c'est plus qu'il n'en faut ! Car finalement, ils utilisent plus de 20 minutes sur les 47 au total. Des compos longues donc (7mn pour "il faut un temps", 9mn pour "une lueur"), qui permettent au groupe de jouer à fonds sur les émotions, les changements d'ambiance et la mélancolie. GANTZ impressionne par sa maturité, sa puissance, sa rage, ses textes "parlés" (qui me font penser à Amanda woodward). Niveau musical, une fusion de deux groupes est évidente: ENVY et ISIS. En effet, associer la mélancolie des premiers cités à la lourdeur des riffs du second, le résultat est imparable et c'est décidément trop bon. "Une lueur" est d'un rare niveau émotionnel, et finalement, on se dit quand même que 3 titres, malgré les 20 mn, c'est beaucoup trop court ! Encore !!!

Bref, après avoir mis mes mouchoirs à la poubelle, les Japonais de CLEANER prennent le relais. Et là, on ne tergiverse pas, le sujet est directement mis en avant. Rock'n'roll ! Enfin, c'est le premier riff de "Murasaki" qui me fait penser à ça. Car ensuite, le côté chaotique des chansons prends le relais. Complètement destructurées, énervées, rapides, les compos de CLEANER dérangent. Le chanteur semble sorti tout droit d'un asile, braille quand il le peux, la gratte est grasse (limite noisy), et le tout est sublimé par une rythmique qui part dans tous les sens. C'est dangereux, mais c'est bon! On se demande même si le tout n'a pas été enregistré live. Des chansons comme "Ao" ou "Soshite wakakusa no ironi somari" mettent beaucoup de temps à se mettre en place, au départ on crois que tout est improvisé tellement le groupe délire. Mais au bout de plusieurs écoutes, la subtilité des morceaux me laisse pantois.

Du coup on arrive aux 12 secondes de "Ki", dernière chanson de CLEANER (heu, en fait, un cri, quelques larsens, et puis s'en va), et donc du split. GANTZ nous fait pleurer (mais de bonheur), CLEANER nous fait hurler (de joie), ce split nous fait aimer la musique, tout simplement. Quand l'originalité est de mise (et là, elle y est !!!), on se dit que le milieu underground a encore de très beaux jours devant lui.
photo de Pidji
le 08/06/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Earth - Primitive And Deadly
NOFX - Self Entitled