Geraniüm - s/t

Chronique Vinyle 12"

chronique Geraniüm - s/t

Avec leur nom qui interpelle, les Strasbourgeois de Geraniüm jouent une musique (oui, ils ont aussi sûrement la main verte mais là n'est pas le sujet) qui prête à rire comme, euh comme.... voyons.... et bien qui ne prête pas à rire du tout en fait.

 

Si vous êtes observateur, vous avez donc sûrement remarqué le genre auquel s'apparente le groupe. Non, bon je vous laisse quelques secondes...

C'est bon, ça percute ?

Vous n'avez pas changé de chronique donc je présume que vous vous attendez à un nombre conséquent de superlatifs guerriers dignes d'une campagne présidentielle dans notre beau pays. Mais je vais essayer de ne pas tomber dans la redondance.
En effet, si violence musicale il y a bien évidemment, avec son lot syndical d'accélérations sanglantes (flûte je n'y coupe pas !), la musique de Geraniüm est un peu plus étoffée qu'une simple poursuite lobotomisée façon Mad Max. Mise à part le dernier morceau "Fashion fuck off" qui, comme son nom le laisse supposer, est bas du front et fonce dans le tas telle une horde de Magyars sur une ferme franque.

 

Geraniüm s'inscrit donc dans le crust moderne, une expression qui me défrise un peu pour tout dire. Elle sous entend qu'il existe un crust ancien... donc d'un côté des jeunes progressistes et de l'autre des gardiens du temple sclérosés. Mouais à vous de voir.

 

Si modernité il y a chez Geraniüm, il faut la voir dans les influences post-hardcore et les mélodies dispensées par le groupe.

Des mélodies sombres et torturées qui font penser aux Allemands d'Alpinist ou dans une moindre mesure aux Scandinaves d'Unkind. Les morceaux bien qu'emprunts d'une énergie rageuse respirent une mélancolie qui prend aux tripes après des écoutes répétées. Le premier titre "Homeostasis", judicieusement placé en est un exemple parfait.

Le second morceau "Condoning the leak" est lui, plus frondeur et hargneux.

Je vais arrêter là l'exercice du track by track un peu pénible pour tous mais l'alternance entre les titres désespérés et ceux foncièrement haineux est plutôt agréable.

Il est à noter que les gars se prennent bien la courge au niveau composition (désolé pour le vocabulaire, je ne suis pas musicien) fournissant ainsi des breaks nombreux et riches. Ainsi les ralentissements sont légion (un mot qui ne s'accorde jamais dans cette locution). Ils rendent l'ambiance pesante, parfois malsaine toujours saturée de noirceur.

La couverture de l'album demeure assez énigmatique et loin des stéréotypes du style. Elle me fait penser au décor d'une cérémonie païenne venue du fond des âges. Bon, c'est juste une interprétation personnelle.

L'artwork intérieur du skeud est plus classique mais particulièrement soigné. Les textes sont à l'image des photos du booklet : remplis de spleen mais un spleen qui fout les nerfs, qui donne envie de hurler et non de geindre.

 

Alors pourquoi au final, après avoir étalé tant de qualités, ne pas avoir mis une note plus élevée à ce skeud ? Une note est forcément subjective : le Crust moderne commence à devenir à la mode dans l'underground et moi la mode me fatigue très vite (Fashion Fuck Off donc..).

Gageons tout de même que les gars de Geraniüm deviendront bientôt des poids lourds du style dans l'hexagone.  

photo de Crom-Cruach
le 10/01/2013

5 COMMENTAIRES

Cobra Commander

Cobra Commander le 10/01/2013 à 09:46:08

Quel langage fleuri pour un groupe de pétales!

(hem...)

pidji

pidji le 10/01/2013 à 11:32:31

Haha
Perso j'ai bcp aimé ce disque, du tout bon !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 10/01/2013 à 18:37:31

Il est bon mais ne pas fracassé la tronche comme leurs potes de Black Code.
Après, les coups et les douleurs...

sepulturastaman

sepulturastaman le 10/01/2013 à 19:30:04

7 une note pas élevé ??? C'est même pas ce que j'ai eu sur 40 pour mon exam en math !!! les mecs revenaient à la raison 7/10 est déjà une note très élevée.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 11/01/2013 à 17:50:14

Une très bonne chro de dispo par AxGxB chez les copains de Thrasho !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Pipedreams - Disclosure
Exarsis - New War Order