Goatpsalm - Downstream

chronique Goatpsalm - Downstream

Les vastes plaines herbagées de la Mère Russie sont un sujet d'inspiration quasi infini, l'immensité des espaces, la rigueur du climat, la beauté des paysages, autant de thématiques intarissables. En particulier pour les groupes de Folk / Black. Mais cela fonctionne également pas mal pour le Funeral Doom. C'est cette voie qu'a choisi d'emprunter Goatpsalm, formation originaire des terres de Boulgakov, fondée en 2009, qui comprend des musiciens loin d'être inexpérimentés et qui a publié deux albums en 2012, plutôt différents musicalement de Downstream.



Ce dernier est une ode aux paysages russes comme nombre de leurs compatriotes savent le faire, mais l'affaire prend ici une teinte misérable. La pesanteur des tempo et la répétition des riffs créent une sensation de mal-être presque palpable. Longue et monotone comme une déambulation dans une forêt pétrifiée au crépuscule, ma musique déployée pendant une heure est une expérience malsaine et abrupt. L'œuvre ne se laisse pas facilement dompter en ne s'arrêtant pas aux standards du Doom, par exemple en employant avec minutie et savoir-faire un grand nombre de bruitages électroniques qui jamais ne prennent le pas sur l'aspect purement Metal.



Le chant est véritablement caverneux, limite flippant, ce qui correspond aux dogmes orthodoxes du genre, mais tout avec une grande efficacité. Il prend parfois des accents shamaniques (comme sur "The Waylander") afin de rendre l'expérience encore plus intense et complète. Le pari de faire passer ces atmosphères qui sont habituellement l'apanage du Black Metal, était loin d'être gagné d'avance, mais c'était sans compter sur l'expérience et la versatilité des musiciens qui prennent part à Goatpsalm.



 


photo de Xuaterc
le 21/12/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019