Golden Birds - Carrier

Golden Birds - "Carrier"
chronique Golden Birds - Carrier

Bon alors si j’ai bien compris, ce groupe se nommait précédemment Carrier et avait sorti cet album intitulé « Heart & Arms » puis a décidé de changer le nom par Golden Birds ; et d’en faire autant pour l’album, dont le titre a été remplacé par « Carrier », et d’y ajouter trois morceaux au passage … Vous m’avez suivi ? Bon pour faire simple je vais faire une petite entrevue de cet album « Carrier » réalisé par ces drôles d’oiseaux de Golden Birds, c’est plus simple comme ça ? En tout cas ça ne l’a pas été pour moi quand il a fallu en apprendre un peu plus sur ce petit groupe à la modeste envergure.

 

J’ai quand même pu apprendre que ce groupe est composé de trois personnes, c’est un début… Ils viennent de Californie, et Carrier serait leur troisième album ou deuxième et demi précisément, si l’on prend en compte la réédition.

 

Délicat d’étiqueter précisément la musique de nos trois californiens, c’est assez doux, ça s’écoute sans aversion quelconque et ça ressemblerait plutôt à de la pop pour rester simple dans la description ; à quoi bon se perdre dans les pourcentages de tel ou tel genre. Passons au portrait sonore de leur style ce sera probablement plus parlant : alors on a de la guitare, sans trop de distorsion, à la présence très ponctuelle, une basse très présente, au son bien rond, une batterie minimaliste à la mesure et vous surprendrez aussi l’apparition rare de quelques samples artificiels ici et là.

L’ossature repose sur le solide duo batterie/basse, la guitare étant plutôt là pour la broderie sonore et densifier, en quelques sortes, le rendu final.

 

Donc une fois tout cela ensemble on obtient une pop / folk légère et sucrée, qui ferait penser un peu à du Q and not U ou Bright eyes s’il fallait faire un rapprochement. Dans un style assez dépouillé qui fait tout son charme, la musique de Golden Birds s’écoute avec insouciance ; reste plus qu’à apprécier le timbre de voix si spécial de leur chanteur, qui colle tellement bien avec la bande son mais pourra probablement en rebuter certains, l’album demandant à être écouté plus d’une fois pour passer outre et se délecter de leur musique envoûtante et addictive.

photo de Biflam
le 13/06/2010

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • BRUTUS au Point Ephémère à Paris le 29 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...