Goodbye Diana - Odds & ends

Chronique CD album

chronique Goodbye Diana - Odds & ends
Coincidence, Goodbye diana est originaire de Montpellier, ville abritant déja les géniaux Marvin, trio instrumental singulier aux compos à part et aux performances live explosives.

Sur ce "Odds & ends", on retrouve un peu la même trame, à ceci près que Goodbye diana privilégie la formule basse/guitare/batterie. Un hommage est rendu au trio formé par Emilie, Fred et Greg sur "Marwine", parfaite reproduction de ce que ceux-ci peuvent produire sur album.
A part cela, les morceaux présentés ici sont tout aussi noise, lourds et bondissants à la fois, et offrent des cassures rythmiques toujours judicieuses. La section rythmique part en certaines occasions dans des envolées plus rageuses, comme sur l'excellent "Bigglenot" qui ouvre le bal, et l'équilibre entre math-rock, post-rock agité du bulbe et esprit 70's remis au goût du jour, mêlé à d'autres tendances, s'impose sur cet album brillant. Les riffs tranchants sont légions ("Elasticman", trépidant et captivant), basse et batterie amenant un certain groove à cet ensemble hors du commun, qui demandera un effort d'écoute aux non-initiés, et découragera peut-être même les moins téméraires.

Ceci dit le jeu en vaut la chandelle et pour ma part, je ne saurai que trop vous conseiller cet album à l'image de cette scène qui commence à fleurir dans nos contrées : novateur, dérangeant et passionnant.
photo de Refuse to keep silent
le 13/02/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Bison Bisou - Bodysick
Retox - YPLL
Chronique

Retox - YPLL

Le 12/08/2013