Gorgon - The Veil of Darkness

Gorgon - "The Veil of Darkness"
chronique Gorgon - The Veil of Darkness

Papy l'anecdote raconte:

 

"Dans mes jeunes années, lors de la lecture de la presse spécialisée, l'ado influençable et impressionnable que j'étais découvre la chronique de The Lady Rides a Black Horse de Gorgon. Le groupe y est présenté comme la première formation française de Black Metal. La phrase déclenche quelque chose dans mon cerveau avide de découvertes et en quête de moyen de nourrir ma soif de révolte."
Tout ça pour dire que, pour moi, Gorgon occupe une place particulière dans mon apprentissage musical. J'avoue que, depuis, je suis passé à d'autres choses et n'ai pas suivi ce que le groupe a réalisé après ce premier album référentiel. Alors, au moment où atterrit la demande de chronique de The Veil Of Darkness dans ma boîte mails, mon hésitation n'est pas longue.

 

Inactif depuis 2001, après quatre albums, Gorgon est réactivé en 2017 par son fondateur Christophe Chatelet. Le groupe est toujours chevillé à ce Black primitif, issu en droite ligne du Thrash, pas encore totalement façonné par la seconde vague scandinave, même si on retrouve ponctuellement son influence (l'intro de "Our Crusade"). Les tempos sont dans leur ensemble rapides sans jamais donner dans le blast. Pour délivrer son Black simple mais efficace, Gorgon emploie des riffs guerriers et épiques, des structures facilement identifiables, une voix dont le timbre est proche de celui de Mika Luttinen (Impaled Nazarene), un clavier rare et léger. Rien de bien neuf en soi, l'esprit de Bathory ou de Venom n'est jamais loin, on ne s'ennuie cependant jamais lors de l'écoute de The Veil Of Darkness, même si certains titres ont parfois tendance à se ressembler. Le tout baigne dans une ambiance sataniste et barbare assez classique, dont l'urgence rappelle les vieux Motörhead. Au final, Gorgon nous livre un album dans le prolongement du reste de sa carrière, sans réelle surprise, mais plutôt plaisant.

photo de Xuaterc
le 22/05/2019

1 COMMENTAIRE

Lou Manara

Lou Manara le 27/05/2019 à 11:08:46

Putain Gorgon! Ta chronique me plonge à une époque ou le black en France était encore très marginal. Certes le genre sortait peu à peu de l'underground à la faveur des sorties d'Osmose. Mais peu de groupes français émergeaient et personne n'avait entendu parler les légions noires, à part une infime minorité( dont je ne faisais pas partie). Mais sur la côte d'azur, nous avions la chance d'avoir Gorgon!
J'ai un souvenir formidable de les avoir vus en concert, notamment à Grasse ( 1995, 1996...?) ouvrant pour Agressor. Il étaient très bons sur scène d'ailleurs.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019