Graves Of Valor - Salarian Gates

Chronique CD album (35:27)

chronique Graves Of Valor - Salarian Gates
Décidément, on n'arrêtera pas le marché américain des grosses prod’ de Death metal surplombées ! Il en pousse comme des pâquerettes et on ne sait même plus quels noms retenir... C’est vrai qu’on ne sait plus où donner de la tête en ce moment, mais quitte à glisser son oreille quelque part je vous conseille d’aller tâter ce premier album des Graves Of Valor ! Pourquoi ? Tout d’abord parce que ce groupe a été formé par les anciens membres de Through The Eyes Of The Dead...

On peut donc d’entrée se dire que les mecs savent de quoi ils causent, la qualité est alors au rendez-vous ! Dès le premier morceau éponyme, les américains nous exposent tout leur talent : rythmes effrénés, grosse voix gutturale doublée, riffs en béton armé et bons solos mélodiques à la clé. Si ce premier titre ne vous a pas totalement convaincu, « Suffocation Of The Last King » vous saute à la gueule ! Et là on voit que c’est du très lourd, on retrouve une intensité presque similaire à du Job For A Cowboy sur leur période « Genesis » pour la lourdeur !
A propos de ça, Graves Of Valor flirte toujours avec le Deathcore sans jamais y mettre les deux pied. On retrouve de gros passages très lourds sans pour autant que se soit des moshparts, sauf sur certain morceaux où le combo tombe un peu plus dans le vice que sur d’autres, comme pour « Bridles Of Incitatus » : ça doit être les bon réflexes de leur passage dans Through The Eyes... qui reviennent.
Par contre, je ne suis pas vraiment d’accord avec les interludes mélo-cliché de « Letter Of The Blind » et « Diderot », on va dire qu’il "fallait le faire il l’ont fait", mais ce genre de trucs n’émoustillent jamais grand monde. Déjà qu’un seul (de ce genre là) c’est trop, mais alors deux... On zappe direct !

Bon j’avoue que les Graves Of Valor vont peut-être en saouler quelques uns avec cette dimension un peu calibrée du Death US actuel. On a un peu l’impression que les zigotos nous refourguent du Through The Eyes... à une autre sauce ! Même si je pense que celle-ci a gagné en intensité.

Je tiens tout de même a dire que j’ai particulièrement apprécié le dernier morceau très lent, presque Sludge, où le groupe s’est essayé à quelques ambiances. Pas mal du tout, j’apprécie le geste ! Tout comme l’artwork dans un esprit un peu "fresque antique".
Pour résumer, cet album est une des bonnes sorties du moment mais qui reste dans le cadre des prod’ actuelles. L’intensité de Job For A Cowboy, le feeling de Through The Eyes Of The Dead et des riffs lourds et mélo-thrash à la Kataklysm... A vous de juger.
photo de Domain-of-death
le 28/09/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements