Greedy Guts - Songs and bullets

Greedy Guts - "Songs and bullets"
chronique Greedy Guts - Songs and bullets
Réservé à un public souvent peu au fait de ce qui se fait d'autre, avide de vitesse et de simplicité, le punk-rock mélodique touche pourtant une large frange du public hexagonal, mais sûrement pas le plus méritoire. J'entends par là que vu le contenu d'un tel album, linéaire et aucunement inventif et encore moins innovant, il ne peut intéresser qu'une catégorie restreinte à ce style, souvent jeune. En ce sens, on leur préfèrera les autres sorties de chez Kicking (Hellbats, Generic, Billy Gaz Station, entre autres, et dans un registre punk-rock autrement plus énergique et convaincant, le Teenage Renegade de Nasty Samy et sa compagne Erin).

Malgré une longévité exemplaire, et la production de Fred Norguet, connu pour ses travaux avec les Burning Heads (dont les toulousains feraient bien de s'inspirer, tant dans l'esprit que dans le contenu, bien plus explosif et diversifié), les Greedy Guts n'usent pas de cette expérience pour oser, sortir de ce créneau réducteur et timoré. Certes, les morceaux sont entrainants, mais on ne peut s'empêcher, à l'écoute, de penser aux très mauvais Blink 182, à ce mélange pop-punk stérile et insipide. Celui-ci ravira ceux dont les oreilles se veulent hermétiques à toute forme audacieuse et un tant soit peu expérimentale de la musique, et fera fuir ceux qui, curieux, ouverts et désireux d'élargir leur spectre musical, et souvent réfractaires à l'uniformité et aux attitudes par trop conventionnelles, rejettent ces styles édulcorés et peu crédibles, qui certes ont "fait leur temps" mais n'apportent aujourd'hui plus rien, se mordant même la queue de façon irrémédiable.

Et ce disque tout juste récréatif est malheureusement l'exemple parfait de ce que l'on ne veut plus entendre, de la non-avancée et de l'enfermement, voulu ou non, dans un style réduit et déjà surchargé.
photo de Refuse to keep silent
le 18/05/2010

2 COMMENTAIRES

Dan

Dan le 29/04/2012 à 21:04:39

Donc, si je comprend bien, tu n'as pas aimé l'album...

Youp

Youp le 21/08/2013 à 20:32:15

Quelle dureté!

Il faut aussi être quelque part un peu borné pour ne concevoir que l'on puisse apprécier qu'une musique: l'expérimentale. Désolé, mais les expériences, le plus souvent, ça foire.

Moi j'ai kiffé cet album et je le réécoute volontiers. World Of Speed est vraiment tueuse.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019