Greenleaf - Trail & Passes

Chronique CD album (42::04)

chronique Greenleaf - Trail & Passes

Greenleaf, qui n'aurait pas cru que ce soit un groupe de reggae qui truste un tel nom ? Et bien c'est la réalité, oui la seule, l'unique, puisque c'est bel et bien un chouette groupe de Stoner qui s'est autoproclamé ainsi ! Et me voici en possession de Trail & Passes, sorti cette année aux oreilles du monde et qui ne laissa pas les miennes indifférentes…

 

Si Greenleaf est un groupe de Stoner, il se démarque avec un style tout de même assez singulier. Mais ne prenez pas peur en lisant cette amorce, les riffs avinés de groove sont bien au rendez vous, et toutes les caractéristiques aussi groovantes soient elles sont toutes là pour distiller un rock éloquent paré de psychédélisme comme on s'attend à ce que tout groupe de stoner appelé Greenleaf puisse aussi bien nous en servir…

 

Bon arrêtons cette fixette sur les noms et restons focalisés sur le son. Et qu'est ce qu'il est bon ! On est dans le Stoner soft, aka Desert Rock, qui cruise en cadillac décapotable au coucher de soleil avec la bonne bouteille de Jack et quelques psychotropes dans la boite à gants.

Il y a aussi quelque chose de sensuel dans cette musique, et précisément dans cette voix masculine, à la limite d'en paraître plaintive, l'effet réalisé se révèle tout de même apaisant et même enivrant ; bref tout ce que le Stoner délivre de meilleur. L'ensemble est rudement soigné et cet album renferme un paquet de beaux morceaux : certains donneront peut être une certaine impression de déjà entendu, d'autres passeraient parfaitement bien à la radio... Leur musique paraît si inoffensive, véhiculant l'amour de la nature, et probablement des produits naturels, de la simplicité et de la vie et tout ce qu'elle peut offrir de meilleur.

 

L'humilité et le feeling de notre combo se ressentent immédiatement à travers leur album, et ces neufs titres sont au demeurant variés, tous planant, vrombissant de basse ou bardés de solos démoniaques, et parfois les deux ! C'est toujours bien interprété, sans défaut, sans jamais d'accroc dans le flow, tout est pensé pour laisser son esprit s'abandonner à la frivolité de ce Trail & Passes, d'une excellent facture, qui ne réinvente rien, mais le fait tellement bien !

photo de Biflam
le 01/12/2014

1 COMMENTAIRE

Carcinos

Carcinos le 01/12/2014 à 13:00:31

Une première écoute, et oui t'as bien raison ça sonne assez apaisant, un bon feeling là dedans !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Melvins - Tres Cabrones
Death Side - Wasted Dream