Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Guns Love Stories - "The beauty of irony"

Guns Love Stories - "The beauty of irony"
chronique Guns Love Stories - The beauty of irony
7.25/10 0

Acheter Guns Love Stories The beauty of irony sur Amazon

CD album CD album (32:00)

 

Style musical : 

Post hardcore 90's

 

Année : 

2016

 

Tracklist :

1. Predigested Hollywood
2. Wear Out Your Heart
3. Shark Bait
4. Backstabbing
5. Bland Masks
6. The Birds Keep You Awake
7. Candles and Curses
8. Defense Mode
9. The Beauty of Irony

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Planks - Perished Bodies

L'affaire de cette chronique sera aussi vite torchée à lire qu'elle le fut à l'écrire. Pas que Guns love stories ne soit pas un groupe intéressant, mais voici 3 noms : Thrice, At the drive-in, Polar Bear club.

Si tu t'es émoustillé en lisant l'un de ces trois noms, il y a de fortes chances que le groupe suisse qui a sorti son deuxième album en Avril 2016, t'excite les esgourdes.


Avoir le nom de son groupe si proche des trois sus-cités est un énorme gage de qualité. Je te le dis tout de suite : tu ne vas pas te faire chier pour la grosse demi-heure de "The beauty of irony".

C'est à la fois péchu, mélodique, rock, un peu punk, dans l'esprit post-hardcore US fin des 90's.  Les alternances chant clair et crié/écorché sont vivantes, il y a plein de vie et de rythme dans cet album. 
On tombe évidemment sur des titres énervés, bien gueulards, d'autres entre-deux, et même un morceau posé avec la guitare sèche en avant ("The birds keep you awake") : jusque là, pas de quoi être décontenancé... Même la production est une affaire bien ficelée et parfaitement équilibrée.

 

La suite n'est pas plus perturbante, le groupe ayant le défaut de sa qualité : il rappelle énormément ses influences...mais semble pleinement l'assumer (et si ce n'est pas le cas, il devrait). 
Bien qu'il y ait le titre "Candles and curses" qui s'en détache par un riff plus rock'n'roll, et une lourdeur plus prononcée, le reste de l'album rappelle les oeuvres du groupe de Dustin Kensrue.
C'est à la fois cool, parce que tout aussi bien que les américains, mais gênant car Guns love stories peine un peu à creuser son propre sillon...et explore des chemins musicaux que l'on connait déjà bien.

Alors si tu n'es pas en quête de nouveauté mais que tu cherches simplement à varier un plaisir dont tu ne te lasses pas, Guns love stories fera ton bonheur.

photo de Toukene
le 02/12/2016

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Thursday - Common existence

Évènements

WOODBANG Fest à Ensisheim le 9 décembre 2017Winterfall night III à Tours le 8 décembre 2017In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018INTERVALS + Polyphia + Nick Johnston au Ferrailleur à Nantes le 26 novembre 2017