Gurtrudestein - The power of human failure

Chronique CD album (21.37)

chronique Gurtrudestein - The power of human failure
Si vous aimez le rock compact, mordant et sans fioritures, mais imaginatif et plutôt personnel, affranchi d'influences pour le moins prometteuses (entre autres, Sonic Youth, Butthole Surfers, Bikini Kill ou Unwound, excusez du peu!), alors cet album court et mordant des GURTRUDESTEIN est pour vous.

Avec en son sein une chanteuse au physique proche de celui de Beth Ditto de THE GOSSIP, ce qui se ressent d'ailleurs agréablement dans un chant fougueux et expressif, GURTRUDESTEIN propose sur ce disque des morceaux, donc, directs et sans faiblesse aucune, à l'énergie enthousiasmante.
Sur le thème qui ouvre les débats et qui consiste en tout et pour tout en un instru acéré et ayant pour seules paroles un "Gurtrudestein!" asséné et plein de conviction, les californiens montrent la voie à suivre et s'imposent d'emblée. A mi-chemin de ce morceau, ils ont de plus l'intelligence de nuancer le climat, évitant de se cantonner à leur côté direct et fonceur, débutant ainsi de la meilleure des manières.
Et s'ils privilégient ensuite ce versant rapide, comme sur le second titre nommé "Negative field", ou "Haha bitch" qui arrive en troisième position, voire sur un "C-section" presque punk-rock et aussi bon, leurs titres sont largement assez réussis pour faire de cet album un disque à ne pas rater, et un groupe à découvrir sur le champ.
"Spackle", légèrement moins alerte, le prouve, de même qu'un "Musis for guys in space" regorgeant de ces guitares estampillées 90's que l'on aime tant.
Et comme pour confirmer la -très- bonne tenue de l'opus, les 42 secondes de "Selfish bitch", morceau de punk-rock rentre-dedans et sans surcharge, puis "Muenster jelly", plus atmosphérique que les titres qui le précèdent, et apportant donc autre chose à un disque déja de bonne facture, tout en gardant en lui un côté tendu, achèvent "The power of human failure" avec brio et énergie.

Très bon album donc, par un groupe méconnu, qui j'espère sortira à l'avenir de cet anonymat injustifié.
photo de Refuse to keep silent
le 16/01/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements