S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Headcharger - "Black diamond snake"

Headcharger - "Black diamond snake"
chronique Headcharger - Black diamond snake
6,5/10 0

écouter "Land of sunshine"

Acheter Headcharger Black diamond snake sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

stoner rock

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1. Land of sunshine
2.The diver
3. Don't wanna change your world
4. Backtracking
5. Heads-up
6. One night stand
7. I wanna see you die
8. No fate
9. Blazing star
10. Time rider

 

Label : 

Verycords
Dans le même style :
Melvins - Stoner witch

Encore un groupe que l’on ne présente plus, en tout cas plus depuis longtemps sur Coreandco. Plus d’une décennie que les Normands de Headcharger balancent allègrement dans nos oreilles Candide leurs sons tintés de Blues amphétaminés, de Heavy fast et de core machin chose. Ayant partagé l’affiche avec les plus fameux, Headcharger a su se faire une place privilégiée au sein d’une scène aussi bouchée qu’une filière des sciences humaines. D’ailleurs, en passant et à propos de cette scène, il est toujours aussi navrant de voir sur les forums, les blogs, les zines etc,. des qualificatifs virilistes pour décrire des groupes ou genres qui, certes sont à dominante masculine mais également constitués et faits par des femmes. Bannissez vos expressions du type « groupe bien burné » ou « formation qui en a » etc. Mais de quoi parlons-nous? C’est tout de même malheureux d’en arriver à réduire la musique à une paire de couilles.

Il y en aurait des choses à redire sur la question du sexisme dans les scènes typées rock/metal et leurs dérivés : ce genre de propos masculinistes typiques que j’entends depuis trop longtemps à propos de groupes qui officient dans les mêmes contrées musicales que Headcharger, c’est lourd à la longue, et très excluant…

 

En Bref !!

 

Si dans l’ensemble les chroniques faites sur Headcharger restent relativement élogieuses, celle-ci devra faire office d’exception à la règle. En effet, sur ce coup-là les Caennais ne m’ont pas plus convaincus que ça. Rien de transcendant sur cet album et c’est fort dommage pour un groupe qui, je le reconnais, a su répondre par le passé à mes intransigeantes attentes.

 

Sur la forme, le chant est très énervant et putain qu’est-ce que ça cabotine. C’est sûrement très vache de parler en ces termes mais le chant ne m’a pas franchement, et c’est peu de le dire, fait beaucoup d’effets; la faute peut être à un timbre de voix et des accès de lyrisme qui agacent assez vite. Le reste ne déroge pas non plus à la règle, et va devoir faire les frais de cette malheureuse impression. Lorsque l’on fait une fixation sur le chant, et que celui-ci n’arrive pas à convaincre, il est très difficile de compenser avec le reste. Coté instrumental donc, les riffs de guitare et l’ensemble sont malheureusement assez poussifs, voir relativement ennuyants. Attention !! L’album n’est pas dénué de musicalité et de Groove loin de là, mais les plans proposés par les Caennais de Headcharger ne permettent pas aux morceaux de gagner en relief. Voilà, ce qui à mon sens manque à cet album, du volume. C’est pas chiant comme la mort, restons raisonnable, mais une impression de redite et de monotonie se fait très clairement ressentir.

 

Black Diamond Snake n’est pas le meilleur de Headcharger c’est évident. Il semblerait que le groupe ayant délimité leur dernier Opus au « rock défoncé », ne soit pas en mesure de nous proposer autre chose qu’un album d’un clacissisme des plus convenu. On ne peut pas dire que l’originalité ait été la préoccupation première de Headcharger pour réaliser Black Diamond Snake. Après voilà on reste sur du Stoner, le genre est imprégné de codes et conventions très marqués, rebattu depuis des années par tellement de groupe qu’il en deviendrait presque très ingrats à jouer si l’on n’ose pas un tant soit peu, sortir des sentiers battus devenus et je le déplore, autoroutes. The Texas Chainsaw Dust Lovers a réussi à le faire cette année donc réjouissons-nous pour la suite…

 

Black Diamond Snake passe dans nos oreilles sans trop faire de remous, rentre par une et ressort par l’autre aussi vite qu’il n’y est rentré. L’album n’est pas scandaleux pour autant et ravira sûrement les plus mordus et « bon publics » du genre. C’est carré, bien produit, avec des moments plutôt sympathiques mais pas fous non plus. Le style est plutôt bien représenté. Néanmoins, les manques du dernier Headcharger reposent sûrement là-dedans : la représentation très stéréotypée de ce que peut être le Stoner. Enfin, l’Artwork en dit assez long sur le contenu de Black Diamond Snake qui, vous en conviendrez peut être, s’avère décevant et à la limite du poncif.

photo de Freaks
le 17/02/2017

Commentaires

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 17/02/2017 à 13:17:51

Comment il était bien leur premier puis ça se dégrade un peu après. Même si je vais ressortir The End Starts Here tiens !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 17/02/2017 à 13:25:15

Au fait t qui "Freaks " ?

papy_cyril

papy_cyril le 17/02/2017 à 20:08:48

Quelqu'un de speed mais chic !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 17/02/2017 à 22:41:57

ça faisait longtemps qu'un "Point Roucas" n'avait pas été attribué ici.

Freaks

Freaks le 22/02/2017 à 18:55:26

Salut! j'ai fait la présentation de la politesse sur le forum ;)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Cdc - End

Évènements

IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017Soirée Play for Humanity Au Scarabée à La Verrière (78) le 11 novembre 2017AGNOSTIC FRONT + RISE UP à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 15 novembre 2017NASHVILLE PUSSY + SINNER SINNERS + 11Louder à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 10 novembre 2017