Heavy Feather - Débris & Rubble

chronique Heavy Feather - Débris & Rubble

Ah tiens un groupe américain francophile ! Même qu'ils se permettent de me traiter de débris... En même temps vu la musique qu'ils pratiquent, ils s'adressent plus à des vieux comme moi qu'à des jeunes premiers avides de nouvelles technologies et de musiques gonflées aux hormones et à pro-tool...

 

Comme je l'avais déjà dit au sujets de leurs camarades de label, The Riven, on a un groupe de (hard) rock influencé par le blues et dans le cas qui nous intéresse aujourd'hui on ajoutera le rock sudiste et un côté folk/country... le groupe cite Cream, Free et Lynyrd Skynyrd comme influences et ils ne mentent pas sur la marchandises.

 

Le morceau qui donne son nom à l'album, une fois n'est pas coutume, est son intro... une intro rock jouée avec vocalises de la chanteuse et un harmonica que l'on retrouvera plusieurs fois sur le disque.

La première « vraie » chanson est donc « Where Did We Go » un heavy rock mid tempo lancé par une cowbell, avec un chant sexy de Lisa, on notera notamment le refrain avec ses chœurs et le solos tout à fait dans l'esprit sudiste (on est américain ou pas). « Waited All My Life » est rapide et dynamique bien que doté d'un riff de guitare clair et d'un bon refrain. Le mid tempo « Dreams » montre un côté soul (notamment le chant). « Higher » relance dans le rapide et dynamique avec à nouveau un solo en slide, « Tell Me Your Tale » qui le suit est au contraire une ballade en entre country et blues (mais le solo est toujours en slide). Le heavy rock mid tempo « Long Ride » voit le retour de l'harmonica, à la fois sur son début mais aussi pour un solo, la chanson comporte également une partie plus légère. On reste dans du pêchu avec le rapide « I Spend My Money Wrong » et l'harmonica est toujours là et le rapide et rythmé « Hey There Mama » et son gros solo avec de la whawha. On termine en douceur (probablement un peu trop) avec le mid tempo avec sa cloche, « Please Don't Leave » rock mais assez soft et avec un passage très doux, la fin est presque psyché avec ses solos avec les bandes qui sont passées à l'envers et une nouvelle ballade encore country/folk (These is USA, Man !) «  Whispering Things » dotée elle aussi d'un harmonica (et d'un orgue). Mettre ces 2 chansons l'une à la suite de l'autre est quasiment la seule petite faute de goût ici.

 

Tout cela pue l'honnêteté (honnêteté qui me pousse à avouer que le groupe n'est pas américain mais bel et bien suédois). Du rock à l'ancienne, et des gens qui admirent leurs modèle et leur rendent hommage. Les amateurs de rock plein d'âme se feront plaisir avec ce disque sincère qui fait taper du pied et secouer la tête par moments mais aussi qui propose des instants de pure beauté.

 

Débris & Rubble est disponible en CD et vinyle (noir ou coloré).

photo de Papy Cyril
le 03/04/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019