Heavy Heart - Distance

Heavy Heart - "Distance"
chronique Heavy Heart - Distance

 

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années.

 

Arrivés depuis peu dans le paysage alterno français, les quatre de Heavy Heart n’en sont pour autant pas à leur galop d’essai. Avec de vrais morceaux de La Rupture et de One Thousand Directions dedans, on tient là une solide crème montée du punk rock. Origine nantaise et angevine contrôlée. Garanti sans yaourt et sans prise de tête. Rictus actif.  

 

Le premier EP de l’escouade, Discoveries, laissait entrevoir un popunk au flegme trompeur ; un apparent je-m’en-foutisme hédoniste aux sing alongs accrocheurs soutenus par tout un arsenal d’efficacité. Pour leur premier album, les Heavy Heart ne renient en rien cette première salve, la formule de départ étant juste et directe. Jusque dans l’identité sonore : à situer entre Ravi pour la french touche et Dead Bars pour les mélodies éraillées. Pas franchement emo, ni skatecore non plus, les dix titres de Distance se tiennent par leur homogénéité. Ici c’est plutôt la musique des copains : du brocore, du buddypunk. Le melo de Heavy Heart nous enjaille avec décontraction et bienveillance ; les brulots « Respite » et « Poison » en tête entêtent. A l’instar de toute cette frange du punk rock français (qui n’a finalement jamais cessé d’être), le quatuor roule sur des rails certes tout tracés mais foutrement kiffants.

 

Une petite demie heure sans baisse de forme ni fioriture ni manque d’inspiration. Une chic demie heure.

photo de Geoffrey Fatbastard
le 07/04/2017

1 COMMENTAIRE

Freaks

Freaks le 12/04/2017 à 18:47:41

Gros travail de digestion des différentes références que l'on entend sur ce sympathique Distance.. En live c'est très sympa aussi ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

HJARNIDAUDI - Psykostarevoid
Acephalix - Aporia