Hella Comet - Locust valley

Hella Comet - "Locust valley"
chronique Hella Comet - Locust valley

On pourrait presque se perdre dans cet album d'Hella Comet
Déstabilisant dès les premières secondes, pour le choix de lignes de chant...perturbantes, le groupe autrichien fait un choix de style qui joue sur les paradoxes musicaux, ambiants...et même temporels.

 

Le XXIème siècle est bien entamé, mais c'est bien vers les années 90's que l'on se tourne lorsqu'on découvre le rock "vaporeux" mêlé à une forme de shoegaze abrasif du groupe.
Une rencontre des genres qui frappe par la prestation de la chanteuse, dont la voix est aussi berçante que psychédélique. Agrémenté de choeurs, d'effets brumeux, on retient l'univers vocal charmant à défaut d'avoir une performance technique transcendante.
On pourrait penser uniquement à Warpaint si le rock du groupe ne se durcissait pas ("Secret body nation").

Presqu'inévitablement, le nom de My bloody Valentine s'impose. Le chant féminin et les nappes shoegaze renforcent la comparaison. À cela s'ajoute le mélodique, quasi pop de certaines compos que n'aurait pas renié le groupe irlandais.
Pourtant, il y a de fortes chances que certains auditeurs songent à Sonic Youth lorsque les guitares prennent une place plus massive dans le son avec, entre autres, des traînées grésillantes ("The wicked art to fake it easy").

 

Hella Comet a une sacrée personnalité tout en étant clairement inspiré par de grands classiques de la plus belle décennie du rock. Mené par cette énergie spontanée, ses sonorités à la fois graves, sombres et atmosphériques (l'excellent "Idiot and slavery") et une chanteuse charismatique, ce disque se révèle envoûtant de piste en piste.

La pochette de "Locust valley", aussi abstraite soit-elle, donne a posteriori le ton de ce disque. Aussi psychédélique, coloré que carré mais aussi clairement tordu, habité, presque maladif : Hella Comet est une hydre complexe. Alors qu'on pense l'avoir saisi, en vérité, c'est elle qui nous happe...jusqu'à la dernière seconde de l'énigmatique (et passionnant) titre post-rock "Conk out".

photo de Tookie
le 06/07/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Starrysky - juillet 2016
Iron Maiden - Flight 666