HellBurnsAway - Worse Than The Truth

Chronique CD album (19 minutes)

chronique HellBurnsAway - Worse Than The Truth
Étant Breton, c’est d’un œil méfiant que je me suis attaqué à cet album des Normands, ayant crainte que ce disque soit une manière détournée de me faire oublier que nos voisins nous ont piqués sans vergogne le fameux Mont Saint-Michel.

En Effet, Vous en conviendrez, c’est avec subtilité et un tact certain que j’introduis HellBurnsAway, groupe Caennais, officiant dans un Hardcore direct, emprunt à la scène Old School et New Yorkaise.


En préambule, si l’on s’attache au para-musical, on remarque déjà l’artwork de Mike Bukowski (Comeback Kid, entre autres) avec ces « anges » qui se prennent une raclée par des sortes de démons dans une ville assiégée prête à s’écrouler… ça place le décor. Quant à la mise en scène, le son est géré par Dave Locke, responsable des méfaits de Have Heart, ou de Guns Up!... Vous êtes prévenus !

Autant faire le constat de suite, ce disque sorti chez Customcore déploie une énergie des plus communicative. C’est frais, ça va pas chercher midi à quatorze heure, pour le plus grand plaisir des fans de HxC pur jus, cherchant une alternative au mouvement new school enchainant breakdowns sur breakdowns. Ici, il n’en est pas question. Nous avons en effet plutôt affaire à un groupe qui va chercher aux racines, pour nous proposer quelque chose qui sonne très actuel au final. Leur musique n’est pas sans rappeler No Turning Back par exemple (comme il est judicieusement stipulé dans la biographie). Ça vous donne une envie assez incontrôlable de les voir en concert, parce qu’avec ce qui est dégagé par le CD, je vous laisse imaginer ce que ça doit donner en concert… en tout cas, il me tarde de les rencontrer sur des planches de France et de Navarre.

Et puisque que cela ne suffit pas, il n’y a pas que de l’énergie, il y a aussi ces tubes en puissance, avec ces riffs qui s’accrochent à votre cortex qui ne sont pas là pour contrarier l’auditeur (Wisdom ou Worse Than The Truth). Il y a également ces parties 2-step qui vous font joyeusement sautiller ( And We Witness )… Tant de choses pas foncièrement originales, mais force est de constater que le tout est fort bien amené, par les compos bien ficelées, efficaces, et une production à la hauteur des espérances du groupe : un son qui sonne moderne sur la musique plus ancrée old-school… ça colle !

En conclusion, une musique taillée pour le live, ancrée dans son temps malgré les influences old-school indéniables, un feeling qui passe sans soucis avec l’auditeur… seule ombre au tableau notable, la durée de l’album : 19 minutes, qui passent vite… trop vite. Mais je vous l’avoue, je suivrais de près ce que pourront nous produire ces Normands à l’avenir.
photo de JiBrest
le 03/02/2010

2 COMMENTAIRES

xavengerx

xavengerx le 04/02/2010 à 11:23:09

Enregistré au studio de la Souleuvre près de Caen!

JiBrest

JiBrest le 04/02/2010 à 20:00:29

En effet ! ai oublié de le mettre, je corrige ça dès que possible !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Zem - Freedom machine
Whoresnation - Mephitism