Heretical Sect - Heretical Sect

Heretical Sect - "Heretical Sect"
chronique Heretical Sect - Heretical Sect

H.S. comme « Hautement Secret ». Car, houlà-là, mystère: qui se cache derrière ces énigmatiques musiciens tellement encapuchonnés qu’on ne voit pas leur trombine, et dont on nous dit qu’ils sont issus de célèbres formations de Santa Fe, Nouveau-Mexique? On en frémit d’impatience, on en sue d’excitation: quel suspense Marie-Josette!

 

H.S. comme « Hurleur Scrofuleux ». Parce que Warg – c’est quand la St Warg déjà? – produit ce genre de râles rugueusement spectraux enrobés dans un écho brumeux et glacial qu’on croirait directement issus d’un CD étiqueté Black Mark Production. Bouh que tout ça est old school! Bouh que la crypte où est hébergé le studio d’enregistrement est froide et humide! Bouh que ça faisait longtemps qu’on n’avait pas écouté une démo K7 au grain aussi rétro!

 

H.S. comme « Hors sujet ». Car m’enfin, est-ce bien de circonstance de nous parler Far West et cactus – même si c’est pour n'en retenir que les aspects les plus saignants – alors même que les images évoquées par cette bande-son vintage-de-chez-rétro sont pleines de blizzard furieux, de processions de loups et autres scarifications au fond des bois? Certes ces ralentissements hyper pesants débordent d’épais goudron, et il ne manque donc plus que les plumes pour redevenir cohérents. M’enfin l’ambiance est quand même plus aux corpse paints qu’aux Stetsons, voyons!

 

Là, maintenant que vous êtes bien imprégnés de l’ambiance, vous ne serez pas étonnés si je vous dis qu’Heretical Sect (Le voilà le H.S., le vrai – qui ne signifie donc pas « Hors Service ») pratique un Metal extrême régressif, qui sent fort le cuir scandinave des tous premiers hurlements primaires, entre Death cracra, Black primitif, Punk crasseux et Doom suintant. La basse est sourde, le ton charbonneux, les mélodies résignées, les assauts primaires. Et pour ne pas dénoter face à autant de preuves de bon goût old school, la prod’ s’avère granuleuse, étouffée, poussiéreuse – entre le garage et le nécro, quoi. On pense à Winter, aux premières démos de Katatonia, aux débuts de Necrophobic. Et on reste prostrés là, dans notre trip nostalgique, à hésiter entre la K7 sortie chez Caligari Records et le pressage vinyle proposé par Vendetta Records (sous le titre Rotting Cosmic Grief). Quoi? Le CD sorti chez Redefining Darkness Records? Et puis quoi encore? On laisse ça aux jeunots qui n’ont rien compris à l’esprit d’époque…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: trip régressif de proto-metal extrême situé à l’intersection du Death, du Black et du Doom, le premier EP de Heretical Sect est la bande-son idéale pour une première éviscération rituelle, ou une première profanation de caveau mortuaire.

 

 

photo de Cglaume
le 26/04/2019

2 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 26/04/2019 à 22:40:57

Hey j'aime bien cette prod moi !

cglaume

cglaume le 26/04/2019 à 23:51:08

M'aurait étonné tiens :) !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Xerath - III
Chronique

Xerath - III

Le 27/02/2015

Abigail Williams - Becoming