HJARNIDAUDI - Psykostarevoid

HJARNIDAUDI - "Psykostarevoid"
chronique HJARNIDAUDI - Psykostarevoid
Hjarnidaudi, paye ton nom imprononçable… Projet égotiste et cathartique du norvégien Vidar Ermesjo, Hjarnidaudi en est donc ici à son deuxième effort reconnu et produite pour l’occasion par Music Fear Satan : amusant quand on voit que l’on a en France une des scènes black metal les plus intéressantes du monde alors que les petits labels français continuent à aller chercher le frisson du coté de la Norvège, patrie du genre. Mais pour le coup, Hjarnidaudi est une très belle découverte à mille lieues de la bouillie norvégienne actuelle.

Quelque part entre doom, noise, ambiant, indus et (trve) black metal, le norvégien solitaire nous livre quatre longues plaintes hypnotiques, répétitives et lancinantes. Musicalement, ça me fait pas mal penser à Filosofem de Burzum pour le son ultra saturé et le ton général du bordel… on peut y trouver des sonorités chères à Ufomamut ou encore à Tribes of Neurot. Mais je pourrais toujours aligner des tonnes de références musicales et autant de styles qu’ Hjarnidaudi semble intégrer dans sa musique, là n’est justement pas le propos. En effet la musique d’ Hjarnidaudi a beau être sofistiquée et très influencée, elle n’en est pas pour autant compliquée ni prétentieuse. Ce serait même plutôt l’inverse. Les longues plages de Psykostarevoid sont terrifiante d’homogénéité et de simplicité car elles consistent toujours à développer une idée, à la faire progresser et surtout à embarquer nos esgourdes dans le voyage.

Après je mentirai si je disais que le voyage est agréable et apaisant car, certes, ça plane gentiment mais ça n’en reste pas moins dérangeant, lourd, malsain, grinçant (je vous renvoie une fois de plus à Burzum). Le son y est également pour beaucoup avec cette batterie minimaliste et lointaine, ces guitares saturées à l’extrême (là pour le coup le son me rappelle celui des norvégiens de Thorns) et ces plans contemplatifs. En résumé, le genre de disque qui peut très doucement me faire chier mais qui là, en l’occurrence, s’en tire avec tous les honneurs.
photo de Swarm
le 26/03/2010

1 COMMENTAIRE

Matt666

Matt666 le 26/03/2010 à 19:45:39

Ouille ouille ouille, mais c'est complètement mortel ton truc !! Merci !
Quelles ambiances !! Pouah je vais passer une bonne soirée moi.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019