Hyrgal - Serpentine

Hyrgal - "Serpentine"
chronique Hyrgal - Serpentine

C'est peut-être faire de la sociologie de comptoir que d'affirmer que le regain de vitalité de la scène Black Metal, en particulier française, est à corréler à l'essor de cette société moderne 2.0, individualiste et auto-centrée, mais c'est un parallèle que je ne peut m'empêcher de faire quand je vois le nombre et la qualité des disques qui sortent chaque mois. C'est certainement lié à ma formation d'historien, on ne se refait pas, que voulez-vous? Toujours est-il que Serpentine, premier opus du trio français Hyrgal. Et pour dire vrai, j'ai rarement entendu un premier album aussi abouti. La longue expérience de Clément Flandrois dans entre autres Svart Crown est sensible dans le songwritting et le riffing.



Pour ses débuts pour un long format (le groupe a été l'auteur de quelques titres sur un split il y a une dizaine d'années), Hyrgal nous offre un Metal façonné dans les sombres forges de Sidhe: noir comme un tombeau, violent comme une charge ennemie, épique comme la fin des temps. Son Black Metal est intense avec quelques passages atmosphériques, comme l'intro de "Till" ou l'instrumental "Rite", qui apportent des respirations dans ces denses trente-six minutes. Si les titres sont relativement courts, les changements de rythme et d'ambiance n'en sont pas moins nombreux avec des transitions fluides. On peut également noter de rares mais présents riffs typés Pagan, en particulier sur morceau final "Etrusca Disciplina" (un vrai bijou) qui apportent une réelle profondeur à l'ensemble.



Hyrgal réussit l'équilibre entre le Black Metal old school à la Mayhem et une école plus récente, Taake en tête. Enregistré « à la maison » mais mixé et masterisé par Déhà, la production de Serpentine permet de bien mettre en valeur cet aspect avec un son puissant qui ne noie aucun instrument, en particulier la voix, porteuse de textes fins et intelligents. Le résultat final est particulièrement puissant et mûr pour un début plus que prometteur.


photo de Xuaterc
le 23/08/2018

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019