Ildra - Eðelland

Ildra - "Eðelland"
chronique Ildra - Eðelland

La perfide Albion est devenu depuis quelques année un riche creuset de formations Pagans de qualité : Wodenthrone et Wynterfylleth sont ainsi des témoins actuels d'un Pagan Black personnel loin des caricatures de gogols en pagne qui saturent la scène.

 

Ildra, bien que moins connu que les deux groupe cités plus hauts, fait assurément partie des hordes les plus méritantes de Britannia.

La formation fait soufflé un vent de mystère sur ses productions. En effet les Anglais ne publient pas leur line-up,et ne possèdent pas de relais sur le net pour faire leur promotion. Le groupe se forme en 2004, voilà le seul élément plus ou moins sûr de leur bibliographie.

Intègre ou prétentieux? Je vous laisse choisir l'adjectif qui leur colle le mieux selon vous.

 

Les membres d'Ildra officient donc dans un Black Pagan teintés de quelques sonorités folk du plus bel effet. Il y a d'ailleurs quatre morceaux instrumentaux sur cette galettes, des intermèdes loin d'être anecdotiques par leur position judicieuses au sein de la plaque.

La principal force d'Ildra vient de ses guitares, dispensant des mélodies épiques majoritairement jouées en des mid-tempos écrasants. La guitare sèche est d'ailleurs parfaitement usitée elle aussi, couplée parfois à sa sœur électrique comme sur "Nu Is Se Daeg Cumen".

L'ensemble n'est pourtant absolument pas monotone grâce à la variation des rythmes et à l'adjonction en plein morceau de parties acoustiques ou ambiancées par des samples assez classiques: ressac, bruits de combats...

Le chant est relativement classique et typé BM, parfois déclamé de façon pompeuse, majoritairement gargouillé.

La production de la plaque est aux petits moignons, organique et harmonieuse, permettant de distinguer chaque instrument mais avec ce « grain » indispensable à un groupe encore underground.

Avec des parole écrites en vieil anglais (ou anglais médiéval pratiqué entre le Vè et le XIIè siècle) et évoquant des textes épiques comme le Beowulf, Ildra s'inscrit parfaitement dans une démarche à l’inverse de l'opportunisme apparents de certains groupes du genre.

 

 

Ambiance ritualiste, mélancolie, rage et fureur, Ildra possède tous les éléments pouvant satisfaire les amateurs de Pagan Black éclairés. Même si quelque fois ceux-ci n'ont pas la lumière à tous les étages.

 

photo de Crom-Cruach
le 19/12/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements