S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Imperial State Electric - "Anywhere Loud"

Imperial State Electric - "Anywhere Loud"
chronique Imperial State Electric - Anywhere Loud
indispenLive
Acheter Imperial State Electric Anywhere Loud sur Amazon

CD album CD album (78:00)

 

Style musical : 

Rock'n'Roll

 

Année : 

2018

 

Tracklist :

1 It Ain't What You Think (IT'S What You Do)
2 Empire Of Fire
3 Deja Vu
4 All Through The Night
5 Anywhere Loud
6 Deride And Conquer
7 Apologize
8 Break It Down
9 More Than Enough Of Your Love
10 Just Let Me Know
11 Faustian Bargains
12 Holiday From My Vacation
13 Down In The Bunker
14 Cant Seem To Shake It Off My Mind
15 Stay The Night
16 Redemption's Gone
17 Uh Huh
18 Reptile Brain
19 All Over My Head
20 Sonic Reducer
21 I'll Let You Down
22 This Is Rock 'N Roll
23 Throwing Stones

 

Label : 

Psychout
Dans le même style :
Imperial State Electric - Honk Machine

Nicke Andersson a réussi à faire avec Imperial State Electric ce qu'il n'a pas (encore) réussi avec The Hellacopters, sortir un double live (double pour la version LP, l'ensemble tenant sur un seul CD, plein comme œuf). Chez ISE, on n'est pas du genre à tricher et on peut parier qu'on est sous le label garanti sans overdubs ! Et pas de bandes ou de samples pour les arrangements studio, ici on se débrouille à 4 et tout fonctionne. Même si l'ensemble a été enregistré sur 3 concerts à Stockholm, Madrid et Tokyo et sur plusieurs tournées (en 2014 et 2016) sur ce que je sais au moment où j'écris, c'est assez cohérent même si de temps à autre le son semble plus cru.

 

Comme dit plus haut pas de triche, donc quand ce sont des voix féminines en studio, Tobias et Dolf font le boulot et ça passe bien (« More than enough of your love » ou « Break it down »). Le groupe n'est pas là pour nous faire des copies conformes des versions studio et n'hésite pas à proposer des versions plus pêchues et plus rapides de ses chansons, on prendra par exemple « All through th night » où c'est flagrant mais aussi « Anywhere loud », « Just Let me Know » (avec Tobias au chant naturellement), « Faustian Bargains » (sans synthés et dans une version plus longue)... Nicke et ses potes n'hésitent  pas non plus à rallonger certains des morceaux comme « Redemption's gone » avec ses solos à la « Free Bird », « Holiday from my vacations » avec un court solo de batterie en intro (à peu près une minute, ça passe nickel, même si comme moi, on n'est pas fan de l'exercice) ou « Throwing stones » qui referme l'album. 

 

On a bien sûr des reprises car c'est quelque chose que le groupe adore avec « Sonic Reducer » des Dead Boys qui montre un Dolf possédé au chant et « This is Rock'n'Roll » des Kids avec Dolf également au chant mais avec les copains. Les reprises sont d'ailleurs le seul point qui me chagrine un peu... j'aurais tellement aimé avoir aussi le « Take me » de Kiss, le « Fortunate son » de Creedance Clearwater Revival ou le « (Gotta get some action) Now ! » de The Hellacopters en plus de celles présentes.

 

Anywhere Loud est un live à ne pas rater pour tout fan de rock'n'roll, il doit devenir un disque de référence et est peut-être la porte d'entrée vers le groupe pour les malheureux qui ne connaissent pas encore Imperial State Electric, tout simplement le meilleur groupe du monde.

 

L'album est disponible en double vinyle (noir et plusieurs coloris limités) et CD.

photo de Papy Cyril
le 20/02/2018

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Cave Of The Moron - Kids On The Run

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018