Imperium Dekadenz - Dis Manibvs

Chronique CD album (63:09)

chronique Imperium Dekadenz - Dis Manibvs

Depuis ses débuts en 2004, le duo allemand Imperium Dekadenz s'est éloigné du black atmosphérique de ...Und Die Welt Ward Kalt Und Leer pour adopter un son plus mélancolique voire dépressif à partir du bien nommé Meadows Of Nostalgia, son précédent album. Il poursuit aujourd'hui dans la même voie, en s'éloignant encore un peu plus du BM, même s'il n'a jamais non plus été un réel adepte d'un son trve evil nekro.



Que les fans se rassurent, le groupe œuvre toujours dans un art noir et sombre, mais ce dernier se veut plus ouvert qui n'est pas sans rappeler à de nombreuses reprises le dark metal très en vogue dans la seconde moitié des 90's, en particulier l’écurie Century Media (Samaël, Moonspell, Alastis...). L'arpège qui suit l'introductif bourdonnement nous rassure tout de suite: on est loin de Darkthrone. Le son est léché et propre, les guitares ne sonnent pas comme une disqueuse en fin de vie, tout en restant acérées et puissantes pour le genre. La batterie s'entend également particulièrement bien, toms et cymbales, ce qui permet de mettre en valeur le jeu du batteur qui, s'il n'est pas le plus original du monde, n'en délivre pas moins une prestation remarquable. Retraçant la résistance celte à l’envahisseur romain, la musique de Dis Manibus (locution latine, apostrophe aux dieux Manes, que l'on retrouvait sur de nombreuses stèles funéraires romaines), tisse un subtil mélange agressif, mélodique et atmosphérique, aidée par de nombreux arrangements, qui savent rester discrets, pour dépeindre au mieux le propos épique général.S'il reste foncièrement BM, ce dernier n'oublie de laisser la place à des structures facilement identifiables voire des refrains (comme sur « Vae Victis »).



Malgré des titres plutôt longs, Imperium Dekadenz arrive à rester concis grâce à un talent mélodique certain, qui permet à ce cinquième opus des Allemands de nous offrir son lot non négligeable de bons moments.



 



 


photo de Xuaterc
le 12/09/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements