Incubus (californie) - Light Grenades

chronique Incubus (californie) - Light Grenades

Ahhh, Incubus, quel groupe. Alors je dis tout de suite, cette chronique risque de ne pas être des plus objectives car Incubus fait certainement parti de mes groupes favoris, et est surtout l’un des groupes avec lesquels j’ai découvert le rock, le métal, avec  Morning View en 2001 (éveil un peu tardif certes).

J’ai donc découvert le groupe en 2001 avec Morning View, et j’ai par la suite découvert les premiers albums, dont le mythique S.C.I.E.N.C.E. Mais j’ai aussi découvert un groupe qui sait se renouveler à chaque album, qui ne reste absolument pas dans ses acquis, et qui, à part quelques petites erreurs, a toujours fourni des albums de qualité.

 

Les voilà donc avec leur dernier album Light Grenades , sorti en fin d’année dernière maintenant, et qui fait suite à un A Crow Left Of The Murder en demi-teinte, qui n’avait pas forcément ravi tout les fans du groupe californien. Il faut dire qu’après Morning View, il était difficile de faire aussi bon, voire mieux. Quoi qu’il en soit, ce dernier album poursuit le chemin entamé depuis Morning View, c'est-à-dire un métal/rock, de moins en moins métal et de plus en plus pop, et fleurant même parfois les 70’s sur ce dernier opus. Alors on pourra dire que le groupe à succomber aux sirènes du showbiz et de la facilité, mais à l’écoute des trois derniers albums, on se rend bien compte que les Californiens ne nous servent pas du pauvre rock FM.

 

Mais rentrons à présent dans le vif du sujet, et soyons bref. Ce dernier album est tout simplement bon, même très bon par moment. Là où « A Crow… » perdait souvent l’équilibre entre métal fusion et pop et une production souvent approximative, « Light Grenades » nous propose des compositions aux structures et aux arrangements beaucoup plus étudiés et on ressent cette fois ci un groupe encore plus mature qu’auparavant et qui assume totalement son amour pour des pop song de qualité, sans pour autant mettre de côté l’énergie. On obtient alors un album des plus équilibrés où se croisent des chansons très douces, aux accents pop et comme dit avant, flirtant avec des racines 70’s, notamment grâce aux riffs et petits soli de Mike Einziger, et des titres plus traditionnels et rock, rappelant même par moment la bonne époque des premiers albums. Mais à travers cet album on découvre aussi une facette quasi inconnue du groupe, comme sur la superbe intro « Quicksand » où se mêlent des guitares très aériennes et un piano, ce côté très spatial presque, était jusque là rarement exploité. Ou encore des titres très planant, comme « Dig » et « Love Hurts » aux arrangements très touffus et qui fourmillent de bonnes petites idées.

Les titres plus rock quant à eux sont des plus efficaces comme le single « Anna Molly » malheureusement déjà trop bombardé sur MTV à longueur de journée, ou encore « A Kiss To Send Us Off »,  faisant penser à Morning View  malgré tout.

Bien entendu les cinq Californiens n’oublient pas leur premier amour qu’est le funk rock, et donnent naissances à deux titres purement jouissifs et des plus excitants qui sont « Light Grenades » et surtout « Rogues ».

 

Mais tous ces morceaux ne seraient rien sans les musiciens sui sont derrières et qui sont tout bonnement irréprochables. Brandon Boyd est fidèle à sa réputation de chanteur à la voix imparables et chante donc toujours aussi bien. Mike Einziger, je l’ai déjà dit, a encore amélioré son jeu et le ponctue encore plus de petits soli. Le bassiste, nouveau venu depuis « A Crow… », est maintenant totalement bien incorporé au groupe et nous fait part assez souvent de ses origines de chez The Roots. Quant à Kilmore, il a perdu sa platine de DJ et s’occupe à présent des arrangements divers et variés qui agrémentent les titres.

 

Il est difficile de trouver des défauts à ce dernier album. Certains pourront toujours dire que le groupe joue la facilité, se sont ramollis, mais à l’écoute de ses morceaux, j’ai du mal à critiquer. Le groupe assume totalement ses goûts pour la pop et poursuit sa petite évolution musicale, tout en proposant du neuf à chaque fois. On sent tout au long de l’album que le  groupe se fait plus que certainement plaisir. Et on ressent tout autant de plaisir à l’écouter. Un très bon album d’Incubus donc.

photo de DreamBrother
le 06/01/2007

1 COMMENTAIRE

Pidji

Pidji le 06/01/2007 à 16:17:39

J'avoue avoir été séduit par ce nouvel album, alors que depuis quelques temps je trouvais que ce qu'ils faisaient était bien naze.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019