Infestus - ExIist

Infestus - "ExIist"
chronique Infestus - ExIist

L'hiver approche, les chants des p'tits oiseaux disparaissent au profit des croassements des corbeaux qui planent au dessus de cimetières  brumeux... on se calfeutre sous la couette pour oublier les imminentes épidémies de gastro, les gadins sur le verglas et le pif plein de jus jaune... Heureusement Infestus vient nous servir un bon p'tit potage de Black Metal pour nous préparer à ces temps rigoureux! Enfilez un bonnet, il fait pas chaud sur E x | I s t.

 

La chapelle où prêche l'unique membre de cette formation Allemande se situe à des années lumière des champs de batailles des fripons du Brutal Black... c'est même plutôt l'inverse, Infestus officie dans le feutré. L'album est drapé dans une atmosphère froide et vaporeuse où tout semble s'écouler de façon cristalline. Il y a un sorte de suavité qui se dégage de l'album, une sorte de douceur trompeuse qui vous attire au plus profond des recoins moites et duveteux de ces sept titres... Sauf que... Infestus séduit par son aspect "bisous et caresses au coin du feu" et qu'il vous écorchera tout vif avant de vous balancer du gros sel sur les miches! En découvrant E x | I s t, on songe très souvent à Shining, il est même presque inconcevable de ne pas avoir l'esprit qui vagabonde jusqu'au monde hanté par les Norvégiens, on est porté par ces arpèges teintés de mélancolie et de nappes lointaines qui s'enroulent autour de vos idées noires pour les enfouir sous des convulsions dissonantes de litanies tantôt plaintives, tantôt haineuses. La rigolade n'est pas de mise. On navigue sur des eaux obscures et faussement paisibles. Plus l'album avance, plus on s'embourbe dans cette tourbe à la fois triste, amère et désespérée. Un album singulier qui envoûte et empoisonne rapidement celui qui viendra s'y perdre... Difficile de ressortir de l'univers de E x | I s t sans séquelle... il faudra plus qu'une histoire de Toto pour émerger de la noirceur de ce disque spectral.

 

E x | I s t est un album élégant, ténébreux et extrêmement sophistiqué, tous les détails ont été soignés pour faire vivre à l'auditeur une expérience épatante. La production est lumineuse, les riffs sont finement ciselés et sertis d'éléments troublants mais cohérents. L'album se déploie limpide et évident, il suit une progression fluide, on voyage, on survole cette musique dévastée, on explore chaque ombre pour y déceler des trésors de finesse et de majesté... Ok, je m'enflamme peut-être mais la sensation qui vous tripatouille les boyaux est assez unique! On retrouve le même esprit que celui qui possédait le Forest Of Witchery de Thy Serpent... avec une couche de noir plus prononcée...

 

Infestus dévoile donc une véritable merveille, raffinée mais toujours violente. Car il serait totalement débile de ne pas remarquer l'incroyable hargne qui dégouline de cet album. Lorsque les volutes de brouillard mortuaire se dissipent, Infestus montre un visage nettement moins guimauve, rapide, bestial, teigneux et toujours épique, on pense alors à un Mayhem en moins bouffon et guignolesque. Intime, introspectif, profond et viscéralement enragé. Un album splendide qui se ressent plus qu'il ne s'écoute.  Un album de Black Metal intelligent, sincère et éblouissant.

 

Un album parfait qui vous laisse dans le même état qu'un visionnage de Valhalla Rising...

 

Terrible et simplement grandiose. Buy or die!

photo de Cobra Commander
le 01/11/2011

3 COMMENTAIRES

Julien

Julien le 01/11/2011 à 10:13:31

"Valhalla Rising": c'es tle film Le Guerrier silencieux de 2010?? Bon film?

Cobra Commander

Cobra Commander le 02/11/2011 à 10:31:35

Oui, "Le Guerrier Silencieux" est le titre Français de "Valhalla Risiung"... Excellent film!
Noir, onirique et prenant...

Crom-cruach

Crom-cruach le 07/11/2011 à 19:05:13

Noir, onirique certes mais un peu chiant quand même !!!
Et trop pompé sur "Aguirre et la colère de dieu" pour moi !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements