Insane Order - Love, tenderness and a whole lot more about human behaviour

Insane Order - "Love, tenderness and a whole lot more about human behaviour"
chronique Insane Order - Love, tenderness and a whole lot more about human behaviour

Issus de Valenciennes, les gaziers d'Insane Order ne cachent pas leur amour pour Napalm Death.

Seulement voilà, à ma connaissance personne n'a encore osé vraiment plagier la bande de Barney. Merci, FaceDePoulpe, de me pondre un exemple que j'ai zappé.

(Cherchez pas, FaceDePoulpe est un personnage imaginaire, un peu comme Stephen Hawking)

 

Alors Insane Order fait sa propre tambouille.

L'influence des Anglais se trouvera donc plus sur le fond avec des paroles politisées (engagées comme on disait avant que ça devienne un gros mot) inhérentes au Grind des papies. Manger des Enfants c'est pas bien. Faire du mal à la viande non plus.

Sur la forme, Insane Order, malgré un son DIY concocté par Antoine de The Witch et qui aurait mérité plus de Boo Yattitude, souffle son propre ouragan perso. Pigé?

 

Si on se branche simplement sur le riffing et le jeu du batteur, les gars tapent clairement dans le Death Grind.

Mais les apparences sont parfois pompeuses. De la sauvagerie préhistorique, on en a, évidemment, mais le keupon pointe sa Doc coquée pour plâtrer un beau enrobé d'énergie dans les pavillons des nantis. Ainsi, Insane Order baigne autant dans le Punk que dans le Metal De La Mort. Benoît le psychopunk en est un magnifique témoin à la fin de "Red Brick".

 

Et le rouge c’est la couleur de quoi ? Le rouge c’est la couleur du sang, le rouge c’est la couleur des Indiens, c’est la couleur de la violence ! Hein ? Alors que le fléau de notre société, et tout le monde s’accorde à le dire, est la violence, ils vont te foutre des briques rouges !

 

Une preuve encore ? Le chant ultra dynamique et intelligible, qui se fait crusty fondant, rappelle un énervé comme Jack Control. Le phrasé est donc bien HxC et constitue un vrai atout pour se démarquer des vagissements des petits copains de bagarre.

Le sport de rue, pas le nouveau groupe parisien de bars à putes dont un des membres est censé avoir eu la crête. Juste pendant le premier trimestre de son année de CM1, sans doute.

 

Avec ce premier jet, Insane Order castagne les créatures de boîte à la bêtise crasse et aux joggings abominables.

La plus sainte des missions, qui sera encore menée sur les planches de France et de Belgique, prochainement.

photo de Crom-Cruach
le 01/05/2018

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019