Integrity - Those Who Fear Tomorrow [25th Anniversary Remaster]

Integrity - "Those Who Fear Tomorrow [25th Anniversary Remaster]"
chronique Integrity - Those Who Fear Tomorrow [25th Anniversary Remaster]

J'aime pas les réenregistrements, en règle générale.

Mais bon y'a des exceptions, comme ressortir le premier vrai album d'Integrity. On se doute que l'objectif commercial est assez réduit de la part de Magic Bullet Records. Ce n'est donc qu'une affaire de passionnés ici. Bon okay, en plus l'album a déjà bénéficié d'une ressortie pour son quinzième anniversaire...

Pour ceux possédant l'original de 91 sorti sur Organised Crimes Records, passez votre chemin. L'enregistrement est à l'identique que ce soit niveau tracklist ou niveau son.

En même temps, j'vois mal le Dwid Hellion autoriser un dépoussiérage de ses vieux titres pour faire sonner son monstre plus fun.

 

Et puis nul besoin de coup de plumeau finalement. La basse claque sans pitié, le chant de Dwid est déjà éraillé au possible et bien en avant. Mêmes si okay, il peine parfois à tenir sa ligne. Il compense en mettant ses tripes derrière le mic. Le misanthrope développera son coffre écorché par la suite. Bon, le son de gratte est oldschool aussi, un peu faiblard dirons certains, peut-être, à l'aune de certaines prod actuelles.

 

On s'en fiche.

Car tout est déjà là pour faire d' Integrity un combo unique et moult fois copié depuis. Le groove particulier du groupe s'expose ainsi sur des morceaux rampants et lourds ou par de pures décharges de HxC, rapides, féroces comme le bien nommé "Tempest" qui colle son tough guy au plafond. L'aspect Metal est bien présent sur une instru lugubre comme "Descent Into..." et sur l'ensemble des solos. Le gang est thrashy dans ses cavalcades aux sabots fourchus. Integrity c'est forcément, également, une ambiance de fin du monde, négative, sinistre, s'exprimant par des breaks en arpèges et des passages flippants : les chemises hawaïennes sont donc bannies.

 

Zeus et Apollon rentrent à la niche, Wotan est le boss ici.

 

Ah oui au fait, la note ne correspond pas à cette ressortie à l'intérêt plus que discutable mais bien à l'album d'origine. Car c'est le Reign In Blood du Holy Terror ce skeud : imparfait mais tellement fondateur et bandant.

photo de Crom-Cruach
le 15/09/2016

2 COMMENTAIRES

pearly

pearly le 15/09/2016 à 11:32:54

Du genre incontournable

daminoux

daminoux le 15/09/2016 à 11:45:54

un album indispensable pout tout fan fan de "hardcore". cette album est le holy terror.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

1980 - 1980
Chronique

1980 - 1980

Le 11/11/2009

ENVY - juin 2005
Interview

ENVY - juin 2005

Le 23/08/2005