Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Ivar Bjørnson & Einar Selvik - "Hugsjá"

Ivar Bjørnson & Einar Selvik - "Hugsjá"
chronique Ivar Bjørnson & Einar Selvik - Hugsjá
6/10 0
Acheter Ivar Bjørnson & Einar Selvik Hugsjá sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Nordic Neofolk

 

Année : 

2018

 

Tracklist :

1. Hugsjá
2. WulthuR
3. Ni Døtre av Hav
4. Ni Mødre av Sol
5. Fornjot
6. Nattseglar
7. Nytt Land
8. Nordvegen
9. Utsyn
10. Oska
11. Um Heilage Fjell

 

Label : 

ByNorse Music
Dans le même style :
Wardruna - Runaljod - Yggdrasil

Après Skuggsjá, leur première collaboration et qui ne m'avait déjà pas emballé à fond, les deux Norvégiens Ivar Bjørnson & Einar Selvik reprennent la mer pour enregistrer ce qui ne devait rester qu'un groupe de live... On connaît le refrain... Et la forme aussi pour le coup. Malheureusement.

 

Les deux félagar (compagnons/partenaires commerciaux chez les vikings), aidés dans leur entreprise lucrative par d'autres, ont débarrassé leur premier jet des aspects Metal pour se concentrer sur une forme de Néo Folk très swag.

En effet, popularisé par Wardruna, le désormais « genre » Nordic Neofolk produit des groupes à la pelle.

Forndom (beurk), Danheim (mouais), Kaunan (pas mal), Heilung (yeah)  ou encore Helisir (rrrrron zzzz) ont le vent en poupe, surfant sur l'imagerie viking, les runes et la spiritualité des Anciens Scandinaves dont bien peu d’aspects nous sont parvenus. Et encore, passés à la moulinette monothéiste.

 

Le son ancestral d'une rhombe débute le beau morceau éponyme du groupe. On navigue évidemment sur des eaux connues mais ça fonctionne pas mal grâce à une construction, certes classique du titre, mais solide.

La suite se gâte par contre...

"WuthuR" et sa discrète rythmique électro loupe alors le quai pour se vautrer dans la flotte. Je ne peux me départir de l’écoute du dernier Wardruna là. A tel point que le morceau semble une chute de studio de Ragnarok.

Pourtant quand Selvik n'assume pas le chant seul, le groupe ne rame pas pour nous embarquer avec lui ("Ni Dotre av Hav"). Les samples de petits oiseaux amènent un côté champêtre obligé sur "Ni Modre av Sol". Ailleurs, ce sera le bruit du ressac de la mer...des  astuces faciles. Désolé: ça ne prend pas.

Les morceaux défilent alors sans déplaisir mais sans passion aussi. Bien sûr, tout ceci est mélancolique, contemplatif, bien joué. etc... Mais nous plongeons peu à peu dans une certaine torpeur. Le rythmé "Oska" nous en extrait toutefois, un peu, sur la fin.

 

Sans la popularité de ses deux capitaines, ce navire ne serait peut-être pas sorti du port.

Après avoir atteint l'excellence par le passé, Selvik va devoir se réinventer et son pote stopper la fumette ou tous les deux sombreront corps et biens.

photo de Crom-Cruach
le 02/07/2018

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Ashka  - Ritual

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018