S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Jaar Of Nezborlan - "Orcazoid Invasion (Disk I)"

Jaar Of Nezborlan - "Orcazoid Invasion (Disk I)"
chronique Jaar Of Nezborlan - Orcazoid Invasion (Disk I)
Grand écart/10 0

Acheter Jaar Of Nezborlan Orcazoid Invasion (Disk I) sur Amazon

mp3 mp3 (30:28)

 

Style musical : 

Electro/Noise Metal

 

Année : 

2012

 

Tracklist :

01. Caged for 10,000 Years
02. Orcazoid Invasion
03. Shrivelled Minds
04. Beat of the Dead
05. Phantom Grove
06. Strings of Khaoss
07. Mirtleberry Lake

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Hardcore Anal Hydrogen - Hypercut

Jaar of Nezborlan n’a a priori rien à voir ni avec Jar Jar Binks, ni avec le Hezbollah. Ni avec le nez de Jean-Louis Borloo non plus d'ailleurs. Tant qu’à chercher des rapprochements patronymiques foireux, Jean-Michel « Jaar » et Merzbow seraient des candidats plus pertinents. Et pourtant l’univers nawako-spatial du premier (Jar Jar Binks) et les activités terroristes du second (le Hezbollah) peuvent donner un bon aperçu de ce que le « groupe » propose sur Orcazoid Invasion (Disk I). Parce que ces 7 titres tabassent, pulvérisent, et mettent méchamment à vif les muqueuses de l’auditeur. Quoique pas systématiquement, pas méthodiquement, non: c’est plutôt le bordel qui règne dans l’univers technoïdo-métallique où l’on vous emmène aujourd’hui…

 

Mais commençons plutôt par soulever le masque de Jaar Vador, histoire de voir le père de qui peut bien se cacher dessous. A la fin du présent épisode de Scooby-Doo, on découvre que le coupable aux commandes de l’Etoile Noire est Anglais, qu’il s’appelle Cal Scott (pas celui-ci, celui-là), et qu’il agit seul – ou presque, puisqu’il est ici assisté d’Alma au chant féminin et de tout un tas de microprocesseurs aux platines. Et le monsieur s'avère être un drôle d'hyperactif fondu de musiques « Cyber », les 5 opus de Jaar of Nezborlan (aujourd’hui c’est du 1er dont on vous cause) n'étant qu’une goutte d’eau dans l’océan de projets et d’albums qui gravitent autour de lui (cf. les 31 sorties de Umbah + les multiples autres groupes du zig).

 

Maintenant, voyons voir: à quelle sauce est-ce que le trou noir Orcazoid Invasion (Disk I) se propose-t-il de nous manger? Eh bien selon l’humeur et la piste, l'assaisonnement peut prendre la forme d'une bonne grosse Noise barrée sans queue [de comète] ni tête, d'une sorte de Cyber Grind furieux truffé de bouts de gras à la Mulk… Comme d’une Electro-Pop ouatée à chant caressant (cf. « Mirtleberry Lake »)! Quand je vous disais que c’est le bordel! Entre ces 2 extrêmes on passe par du Metal Indus, du Dubstep sévèrement moshy, des cassures électroniques qui devraient émoustiller les fans d’Igorrr et de Hardcore Anal Hydrogen, ainsi que par de sombres relents Cyber Black (cf. « Shrivelled Minds » vers 0:42, ainsi que « Phantom Grove », dans les mêmes eaux). Sans parler de tous ces samples dont certains, alliés à des boucles particulièrement rebondissantes, nous emmènent presque sur les terres du Nawak. ‘z’avez pas peur des contrastes qui vrillent le bon goût et des grands écarts qui transforment les adducteurs en bouillie slimesque j’espère?

 

Dans ces conditions, pas facile de faire une synthèse claire ni même de se faire un avis bien arrêté. D’un côté « Caged for 10,000 Years » est carrément trop indigeste... Par contre dans son genre « Beat of the Dead » est carrément festif. Malgré quelques ambiances bien gaulées, « Phantom Grove » manque un peu de suite dans les idées… Par contre « Strings of Khaoss » mêle effluves légèrement World et délicieux matraquage gras du beat. Du coup je vous laisse vous dépatouiller avec ça, mon vaisseau est garé en double file…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: à toutes les sauces qu’il les mélange, son Electro et son Metal, le Jaar of Nezborlan! Même si, soyons honnête, c’est le visage technoïde qui se taille ici la part du lion. Noise, Cyber Grind, Dubstep, Metal Indus, Cyber Black, Bzoïng à gauche et Blurp à droite: sur Orcazoid Invasion (Disk I), ‘y a à boire et à manger!

 

 

photo de Cglaume
le 22/03/2018

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Duct Tape Mustach - Mise en Scéne

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018