Jack and the Bearded Fishermen - Places to hide

Jack and the Bearded Fishermen - "Places to hide"
chronique Jack and the Bearded Fishermen - Places to hide

Jack and the bearded fishermen. Nom improbable certes, mais quand on propose de la musique aussi bonne, on s'en fout. Après le EP Hunting isn't easy...when dogs become wolves sorti en 2009 qui n'annonçait que de bonnes choses, on attendait impatiemment ici la sortie d'un nouvel album. Et on n'est pas déçus !

 

On commence par le son, tout simplement énorme : merci Serge Moratel ! Les riffs de guitares sonnent comme pas possible, et la basse également ! Ça peut paraître con ce que je dis, mais écoutez "Roam until the end" et vous comprendrez de quoi je parle. Peut-être un des meilleurs titres de l'album d'ailleurs, ces grattes restant en tête un bon moment une fois écoutées.

L'esprit rock n'roll est présent tout au long de l'album, tout en imposant une lourdeur naturelle à l'ensemble; sur "Closed" on ressent du Akimbo au mieux de sa forme, saupoudré de Taint.

Les enchaînements sont terribles, et l'intro de "Beginner" est joussive à souhait. La machine à riffs est toujours en place, et c'est sur ce titre qu'un synthé (typé "hammond") fait son apparition. La sonorité du plan de piano me fait d'ailleurs penser à Dog Fashion disco, tout comme sur "42 minutes later", mais la comparaison avec le groupe américain s'arrêtera là.

 

Globalement, il se dégage cette ambiance rock n'roll dans ta face qui colle comme un gant au combo. Jack and the bearded fishermen ne cesse de nous surprendre au fil de l'album de par la qualité de ses compos, il n'y a rien à jeter dans ce Places to hide déjà bien parti pour être dans le TOP10 2011.

Je pourrais vous faire les titres un par un, mais je vous laisse la joie de découvrir tout ça par vous même. On peut toujours citer également le plan "calme puis on repart de plus belle" de "DF code", le titre un poil plus expérimental "Between the ghosts" qui ralentit la cadence, "Invisible song" et la voix aigue qui me fait penser à un sample d'Immigrant song" de Led zeppelin (right ?), ...

Que du bon donc, et le titre final éponyme n'est pas là pour me contredire; un riff répété tout au long de la piste, pour une ambiance "final de concert"; c'est très cliché de terminer par un titre de ce genre mais pour J&TBF ça colle parfaitement.

 

Un énorme disque prouvant une fois de plus que la scène française est en grande forme actuellement. A découvrir absolument.

photo de Pidji
le 21/03/2011

2 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 01/04/2011 à 11:07:06

Bien accroché aussi ! Et super facilement, bien rock'n'roll comme il faut !

ocinatas

ocinatas le 13/04/2011 à 10:01:45

Dimanche 17 Avril 19h 5€
Café de Paris
158 rue oberkampf
75011 - Paris

Soirée noise rock
Jack & The Bearded Fishermen (Besançon, http://www.jackandthebeardedfishermen.org )
Seven of Nine (Besançon, http://www.myspace.com/sevenofnineteam )
Vegg (Paris, http://vegg.bandcamp.com/ )
Terebenthine (Paris)

[img]http://2.bp.blogspot.com/-8OR_xRx5v5o/TaRELHu_JnI/AAAAAAAAAJo/X0W193myHi0/s1600/planche_affiche_black%25282%2529.jpg[/img]

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements