Jared James Nichols - Black Magic

Chronique CD album (29:00)

chronique Jared James Nichols - Black Magic

Après un premier album impressionnant,  Old glory and the Wild Revival, (et un EP, Highway Man), le nouveau roi du hard blues américain nous revient avec ce disque avec une pochette hommage à T. Rex.

 

Toujours accompagné des fidèles Erik Sandin et Dennis Holm, le bluesman de Californie nous propose une vision toujours aussi énergique de la musique bleue. Jared n'hésite pas à aller vers du hard rock rapide (« Last chance » qui lance l'album), à nous proposer du Heavy blues - comment appeler autrement des chansons comme- « The Gun », « Don't be scared », « End of time » ou « Keep your Light on Mama » c'est lent et lourd mais bluesy dans l'âme ! On trouve aussi de la vitesse dans un « Got to have you ».

 

Les chansons les plus blues rock classique comme « Home », sa slide et son côté sudiste ou « Run », probablement le tube de l'album, avec son orgue et son super refrain, sont également des plus efficaces.

 

Nichols aime aussi teinter ses titres d'un côté funk, c'est également le cas ici avec un « Honey Forgive Me » quasi hard funk.

 

L'album se termine par un morceau inspiré du delta blues au son un peu vieilli porté par la basse, le tout ayant la patte de Jared (« What Love »)

 

Ce second album est aussi excellent que le premier et nous donne la vision du hard blues Jared James Nichols et ses 2 acolytes. On n'hésite pas ici à intégrer certains éléments comme de la talkbox (« Don't be scared »), des chœurs proches du gospel, qui font aussi penser à des chants d'esclaves (« The Gun ») ou des éléments du rock sudiste (la slide est souvent de sortie) on pensera en particulier à « Home » vraiment dans cette mouvance rock sudiste.

 

Jared James Nichols nous livre une pépite de heavy blues, varié et dynamique, toujours empreint de l'esprit du blues tout en ajoutant des touches assez variées.

 

L'album est dispo en CD, en vinyle ainsi qu'en coffret (avec entre autres une version cassette).

photo de Papy Cyril
le 26/10/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements