Just Before Dawn - Tides Of Blood

Just Before Dawn - "Tides Of Blood"
chronique Just Before Dawn - Tides Of Blood

Avec pas moins de 27 membres différents depuis 2013, le groupe créé par Rogga Johansson (indécrottable Roger) et Anders Biazzi (ex-Amon Amarth de 92 à 98 et actuel Gods Forsaken) pourrait faire penser à une foire à deatheux.

Bon, on s'en cogne un peu des détails. C'est vrai.

Allez voir chez T*****o*o**  ou dans les chronique de *oo** et son bi**o*,  pour la liste de courses.

Donc, pour résumer l'album, c'est relativement simple: 

*o**-***o*** a ressuscité en Suède avec plein d'amis.

 

 *o*** !!!!

 

Une vision très réductrice du Death certes, mais oh combien destructrice également.

 

Pour le côté suédois, on a évidemment droit à une bonne dégueulasserie gluante de HM-2 Boss et une prod. sanguinaire comme sortie d'une vieille péloche d'horreur. Pas de hasard, le blase du groupe vient d'un slasher de 1981. Un film qui décourage de faire du camping sauvage dans l'Oregon. Si jamais ça vous bottait pour cet été. A moins de kiffer vous faire décapsuler les fesses à la machette rouillée.

 

Pour le côté bolt-throwerien et bien là, il faut chercher du côté de la vitesse d’exécution des dix glaviots. Les icônes anglaises ne sont pas connues pour la rapidité de leurs compos et Just Before Dawn s'inscrit parfaitement dans cette dynamique de rouleau con-fesseur qu'Asphyx affectionne encore.

Le groove est donc relativement lent (même si "Day Of Days" D-Beat grave sa race) et basé sur deux ou trois riffs par morceau, pas plus. Mais d''excellentes riffs, privilégiant la patatattitude et qui fleurissent tel des mines sur une plage bretonne.

Oui, le dessin pourrave en pochette, genre « Il faut défoncer le soldat Bryan » ne trompe point son résistant : ou t'es oldskull, ou t'as raté ta mort.

"Bombs Over Bremen" nous sort alors le couplet historique (de 1942 à 1945, avec occupation britannique en bonus) plus crédible que les musiciens bien connus de cette ville, car y'a Ralf Hauber de Revel In Flesh aux chœurs.

Des trouvailles mélodiques de sacrificateurs de temples aztèques égaillent aussi certaines intro et soli, made in Scott Fairax de Memoriam, sur "Formations At The Rising Dawn". On a les références sur la bout de la langue mais elles peinent à sortir, sans les noms sous les yeux. 

Hey !!! Mais c'est aussi la faute à Jonny Pettersson de Wombbath à la basse et aux vocaux sur le dernier morceau, qui fait le mastering parfait du bouzin. Y'en a plein d'autres... comme Dr. Ted Killer Miller d'Anima Morte et Loch Vostok (swedish prog). Oups ha la !

On se vautre, donc, complaisamment, dans ce que le Death retro-addict a de plus nordique avec une sauvagerie parfaite ("Civilian Alliance" et ses vocaux de bête de guerre). Les groupies de Bolt-Thrower constituées par War Master ou Chaosbringer rentreront à la maison prendre une limonade.

 

Alors, vite, montez avec moi, sous une grêle de balles, dans la DoLorean OSDM-12 de Just Before Dawn, archétype d'une mode passée, concocté par des vieux tatoués. Gaffe tout de même car Marty sera joué par Mickael J. Fux et le Doc vous mettra profond son stéthoscope.

 

 

Ps:.Un petite message adressé à la femme du General Anders Biazzi:  "Coucou".

photo de Crom-Cruach
le 11/06/2018

1 COMMENTAIRE

cglaume

cglaume le 11/06/2018 à 10:52:56

Putain le morceau en écoute c'est un pur mélange de Bolt Thrower, Bolt Thrower et Bolt Thrower. Avec un peu de Bolt Thrower aussi, derrière !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019