Killswitch Engage - Atonement

Chronique CD album (39:04)

chronique Killswitch Engage - Atonement

Les maîtres du metalcore reviennent faire le ménage après 3 ans d'attente, et ça tombe bien ce courant musical commençait à prendre un peu la poussière.
En effet, difficile de réinventer un style qui a été essoré, décliné à toutes les sauces, souvent insipides, car soyons honnêtes, le metalcore fait partie de ces styles qui comme le deathcore ou le néo-metal ont été adoptés par un incalculable nombre de groupes très moyens. Plagié par beaucoup et maîtrisé par peu.
Mais Killswitch Engage n'a pas besoin de réinventer le metalcore car ils en sont l'essence même et ils nous livrent un album comme ils savent si bien en faire, enchaînant sans relâche et subtilement des passages à fort potentiel de head-banging, groovy et entraînant à souhait avec des passages plus mélodiques et relâchés, typiques du style. Mais là où beaucoup ont la fâcheuse tendance à confondre mélodique et gnangnan-emo-dégueulasse et ultra téléphoné, chez Killswitch Engage, point de ce douloureux travers. Mélodique oui, mou du genou, jamais.

Comme toujours, la production est puissante, gonflée à bloc d'une énergie palpable. C'est la régalade sonore. Pas étonnant quand on sait qu'Adam Dutkiewicz et Andy Sneap sont derrière.
Mais au-delà de l'excellent travail de mixage, on sent que ça joue avec le cœur et avec le corps. La batterie est punchy sans être surplombante, la voix de Jesse Leach est puissante qu'elle soit claire ou saturée. Quand on sait que l'album a pris trois mois dans la vue parce que le bonhomme a eu un problème de polype au niveau de la gorge et a suivi une rééducation complète de la voix et de la parole pendant ces mêmes trois mois, on ne peut que saluer le travail du chanteur (et de l'orthophoniste qui l'a suivi).Quant aux riffs, que je devine d'Adam Dutkiewicz , ils sont d'une efficacité et d'une évidence aussi bonne que le bonhomme est cool. Les solos (ou les soli si vous avez fait latin option je me la pète) ne sont pas en reste et moi qui ne suis pas client, j'adhère ici complètement. Chaque morceau se transforme en hymne parfaitement millimétré et plaira à tous les fans de musiques burnée, velue, énergique et fédératrice.

Une autre force de cet album est que malgré un style très affirmé, dont on retrouve les sacro-saint codes, il y a de belles inclusions musicales variées qui dynamisent l'écoute.
Certains morceaux sonnent thrash ("The crownless king"), d'autres heavy ("Know your enemy"), d'autres plus rock (l'intro de "I am broken too") et finalement, c'est ça, le metalcore, le vrai, le bon, cette espèce de mélange subtile, de carrefour idéal, de synergie logique entre différents styles de métal qui confluent parfaitement.

A noter, deux participations. Celle de l'ancien chanteur du groupe, Howard Jones, sur "The Signal Fire" qui nous rappelle avec nostalgie les premiers albums et, plus surprenant, Chuck Billy de Testament sur "Crownless King". Là encore, carton plein: ces petites incursions vocales sont diablement bien senties.

A l'écoute d'Atonement, je me suis rappelé de cette phrase d'Angus Young, guitariste d'Ac/Dc, qui disait: "les gens nous disent que notre dernier album ressemble au précédent, c'est faux, il ressemble à tous les précédents".
On pourrait croire que c'est le cas ici mais pas tout à fait, car en plus de ne tomber ni  dans le piège de la sempiternelle "on vous le vend en mieux mais c'est exactement le même que le dernier", ni dans celui de l'auto-plagiat, KillSwitch Engage fait de la meilleure façon qui soit ce qu'il sait faire tout en y ajoutant quelques pépites artistiques qui font que l'album se distinguera parfaitement dans la désormais conséquente discographie du quintette.
 

 

On aime: le metalcore dans toute sa splendeur, la production aux petits oignons, la qualité globale et sans faux pas

On n'aime pas: attendre 3 ans.

 

photo de 8oris
le 10/09/2019

8 COMMENTAIRES

papadopoulos

papadopoulos le 10/09/2019 à 23:00:50

particulièrement mauvais et spongieux

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 11/09/2019 à 13:10:39

Particulièrement d'accord

Dams

Dams le 11/09/2019 à 15:06:34

Tu m'as convaincu d'écouter cet album, mais malheureusement je n'ai pas été convaincu par cet album...

8oris

8oris le 12/09/2019 à 00:16:24

C'est donc officiel, j'ai des goûts de chiottes !

cglaume

cglaume le 12/09/2019 à 06:36:03

:D

Première confrontation à des commentaires dubitatifs...

Iiiiiiil est des nô-ôôôtreuuuuuuuuh, il s'est fait chier dans les bottes comme les auuuuuu-uuuuu-treuh ! :)

daminoux

daminoux le 13/09/2019 à 07:59:27

J'aurais pas mis autant niveau note. mais c'est un très bon album KS…. on sait que l'on va avoir… donc pas de surprise. mais comme d'hab c'est bien construit c'est lisse. je suis un fan de KS depuis le début. donc non 8oris tu as des bon gout.

Dams

Dams le 13/09/2019 à 12:10:08

Attention, on est d'accord KSE c'est dans le haut du panier en Metalcore pas de doutes là dessus. C'est juste qu'à part 2/3 titres, le reste c'est sans plus POUR MOI dans cet album.
J'admets qu'au vu de la note je m'attendais un peu à autre chose...

Seisachtheion

Seisachtheion le 16/09/2019 à 08:11:52

Ne sois pas trop dur avec toi, 8oris...Cette musique est souvent propice aux avis très marqués, d'un côté comme de l'autre ! Je te fais l'économie du mien :) !!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Dupek - Ep
Chronique

Dupek - Ep

Le 24/05/2008

My Own Prison - Sleepers