Kipling - Live and walls

Chronique CD album (45 minutes)

chronique Kipling - Live and walls
Tout de suite Kipling a proposé des arguments que d'autres n'ont pas...
Pour une fois, "At the beginning", une introduction de 2min20 nous plongeait véritablement dans l'univers sombre et inquiétant de Kipling.

Une vision partielle du groupe car "Live and walls" nous offre rapidement la facette mélancolique transmise par le chant et la "lead-guitare".
Une impression renforcée à mesure que l'on avance dans cet album.
Le travail sur les mélodies tend à appuyer sur la touche émotionnelle du groupe. Le meilleur exemple demeurant l'excellente chanson "Stolen days". Néanmoins, le groupe ne se détache jamais de sa base sombre grâce à la lourdeur de certains riffs et un travail sur les ambiances.
Puis à cela ajoutons la présence un peu trop timide d'un clavier (relativement audible sur certaines parties "(Ghosts)").

La construction des morceaux est plutôt simple et finalement dès la 2nde écoute nous ne sommes déjà plus surpris. Pourtant, après de multiples heures d'attention, on s'attache à ce groupe et à ce son qui maitrise les passages calmes et les plus prenants ("Dust of crowds" et "Hands").
Mais le charme de Kipling tient dans des performances vocales qui accrochent l'auditeur et l'entraine jusqu'à "Eyes opened" pour un voyage qui passe à la vitesse de la lumière.

Finalement on se retrouve face à un mix de nombreux genres. La production s'attacherait presque à un style cold-wave tout en conservant les aspects d'un rock moderne et proches de l'émo-métal. Certaines parties portées par une des deux guitares sont étiquetées post-rock.
Les influences sont donc multiples étant donné le large ratissage du groupe mais l'empreinte Kipling demeure clairement sensible pour un album un peu homogène mais particulièrement réussi pour une première production.

Un passage sur le Myspace du groupe vous apportera dès le premier titre en écoute la confirmation que le groupe est talentueux et mérite de l'attention à bien des égards...
Une preuve bien plus artistique qu'une chronique au style télégraphique dénuée d'émotions...
photo de Tookie
le 17/12/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019