S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Klone - "Unplugged"

Klone - "Unplugged"
chronique Klone - Unplugged
5.75/10 0
Acheter Klone Unplugged sur Amazon

CD album CD album (50:00)

 

Style musical : 

Rock Progressif acoustique

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

01. Immersion
02. Grim Dance
03. People Are People (reprise de DEPECHE MODE)
04. The Silent Field Of Slaves
05. Nebulous
06. Gone Up In Flames
07. Into The Void
08. Fog
09. Come Undone
10. Rocket Smoke
11. Summertime (reprise de George Gershwin)

 

Label : 

Klonosphère

 

Lieu d'enregistrement : 

Théâtre de la coupe d'or (Rochefort)
Dans le même style :
Rodrigo y Gabriela - 9 dead alive

Quand on songe à l'"Unplugged" de Nirvana qui a bouleversé des millions de personnes.
Quand on pense aux passages acoustiques des albums d'Opeth.
Quand on se rappelle l'album de reprises débranché des Nostromo sur "Hysteron Proteron"...

On se dit que la démarche de Klone de reprendre ses morceaux (entre autres) en acoustique ne peut-être qu'une bonne idée...eux qui touchent à l'excellence lorsqu'ils font de l'électrique, eux qui savent être si précis et classes. Des qualificatifs qui ne sont pas nouveaux sur les pages du zine qui n'a cessé d'encenser les fabuleux albums du groupe.

 

Ouais, sauf que malheureusement, c'était une fausse bonne idée.
Pas que cet album soit vraiment mauvais ni même "pas très bon"...il a ce goût d'inutile, ce goût de rien.

Les compos particulièrement touchantes, fines, parfaitement interprétées lorsqu'elles sont branchées, sont ici...passablement revisitées.
L'acoustique n'apporte rien, pas un nouveau regard, pas de nouveaux sentiments.
Le chant est toujours aussi parfait, mais il ne diffère pas (ou très peu) de l'expérience électrique. Il garde la même présence charismatique, la même puissance tout en retenue, mais il lui manque un appui : on ne fait pas le travail de tout un groupe tout seul.

 

Il y a certes quelques variations, revisites d'originaux qui ne manquent pas de charme (comme l'énigmatique "Rocket smoke") . La présence discrète d'un accordéon sur "Nebulous", "Come undone", "Summertime" et "Fog", d'un hautbois (?) sur "'Into the void" auraient pu donner un peu plus de corps à ce disque qui sonne bien creux.
Son enregistrement dans des conditions live présente malheureusement de gros problèmes de rythme, avec de longs silences entre les pistes, et un sentiment de vide général. Là encore, cela n'a rien à voir avec l'exécution, la qualité des compos à la base ou le "son" de manière plus générale : il s'agit plus d'un ressenti qui grignote sur les qualités plus "froides" et raisonnées de l'interprétation.

Il serait en effet injuste de juger ainsi les 11 pistes puisque la reprise "People are people" (de Depeche mode) est, bien qu'un tout petit peu maniérée, totalement (et joliment) revisitée. "Summertime", déjà repris sur "Here comes the sun" a également le droit à ravalement de façade musical.
Enfin, le titre inédit "The silent field of slaves" a un charme presqu'enchantant grâce à la complémentarité des deux guitares.

 

Cet "Unplugged" n'est absolument pas une catastrophe musicale, mais une terrible et véritable frustration. Ce désir d'enregistrer pour la postérité est né d'une expérience de concert réussie...qui exige la chaleur humaine d'un groupe sur une petite scène et de fans dans une petite salle. Mais Klone n'arrive pas à séduire comme à son habitude, malgré son souci du détail. Ce pouvoir d'attraction éteint, on retrouve sur cette galette de bons musiciens, de bonnes compos de base mais un terrible manque de profondeur et de charme.
Une fausse bonne idée donc pour un résultat bien fade que la tournée fera oublier car il ne fait aucun doute que les concerts sauront réveiller des sensations que la froideur chirurgicale d'un enregistrement numérique ne saura jamais remplacer.

photo de Toukene
le 07/06/2017

Commentaires

cglaume

cglaume le 07/06/2017 à 12:17:09

Eh bien ça tranche dans le gras, dis, Toukie ! :)

Je ne comptais pas me l'écouter celui-là, mais du coup il y a encore moins de chance que ça se fasse.

Rendez-moi mon Klone d'antan !!!!!!!!

toukene

toukene le 07/06/2017 à 12:35:45

Oh crois-moi, ce n'était pas un plaisir que d'avoir un tel ressenti ! Depuis l'écriture de l'article j'ai réécouté l'album et je n'arrive pas à ne pas bailler quand je l'écoute. Et pourtant, merde, sont tous bons dans ce qu'ils font, mais là, ça ne marche pas.

pidji

pidji le 07/06/2017 à 14:04:23

ce qui me gêne le plus, c'est la voix, qui pourtant est un atout d'habitude, mais ici, c'est tout le temps chanté de la même façon, et du coup, c'est limite saoulant. Dommage.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

New Bomb Turks à Paris le 10 juillet 2017 : 2x2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

The One Armed Man - Black hills

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017NEW BOMB TURKS + HARASSMENT au Petit Bain à Paris le 10 juillet 2017RIIP Fest #3 à l'espace Gentiana à Tours les 7 et 8 juillet 2017