Lakes - EP

Lakes - "EP"
chronique Lakes - EP
Voici que tombe entre mes mains le premier EP de LAKES, un combo anglais existant depuis pratiquement 3 ans maintenant. La bio annonce que la musique du groupe est "aussi fluide que leur nom" ; mouais, une fois cette phrase toute faite pas vraiment drôle lue, passons à la musique.

A la première écoute : j'aime ! Le combo mélange allègrement punk, post-hardcore, post-rock, tout ça en même temps, et d'une excellente façon. Il y a ce "je-ne-sais-quoi" qui fait que l'on sent tout de suite que LAKES fait partie de la scène anglaise ; en effet on les rangerait facilement aux côtés de JAIRUS ou encore SECONDSMILE. Alors que le premier titre ("Our town") est typiquement punk, "Flora oh flora" mélange passages saccadés, une voix criée façon screamo avec des riffs excellents provenant des 2 guitares. Ca joue vite et bien, pas de répit dans ces 2 premiers morceaux et je suis scotché. Les guitares n'ont pas une grosse disto mais prennent tout de même un volume sonore très important. Son qui d'ailleurs est très bon, pour un EP rien à redire à ce sujet.

"Aborder" arrive et on change de registre : on a le droit à un morceau post rock, calme, qui fait la part belle au synthé sur la fin, et il y a bien évidemment un passage plus violent au milieu. Vous avez dit trop convenu ? Oui, mais bien foutu. Ce titre est bon mais j'ai l'impression qu'il casse trop le démarrage canon des 2 premières chansons. Et vu que c'est un EP, peut-être aurait-il mieux valu le mettre à la fin ? Car "Bring back Bobby Fischer" repart là où on était avant "Aborder", c'est à dire dans un ryhtme plus rapide, des riffs plus énervés et une batterie qui adore faire des breaks ; même si encore au bout de 2 minutes le groupe se calme à nouveau. "Sand of the dead rabbits", dernier titre de ce disque, est basé sur un rythme plus "mid tempo", même si au milieu la batterie s'affole et nous propose un rythme saccadé vraiment sympa, toujours avec cette arrivée du synthé de temps en temps.

Conclusion : les 2 premiers titres de ce disque sont tout bonnement excellents. Les autres aussi, mais les passages calmes semblent parfois s'ajouter comme un cheveu sur la soupe pour le moment, alors que peut-être que cela se serait moins vu sur un album : avec plus de chansons rapides les arrivées des passages calmes seraient beaucoup plus intéressants. A suivre donc !
photo de Pidji
le 06/02/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019