Le Bal Des Enragés - Le bal des Enragés

Le Bal Des Enragés - "Le bal des Enragés"
chronique Le Bal Des Enragés - Le bal des Enragés

Très bonne idée ça de réunir des potes pour faire la teuf, sur ce Bal Des Enragés on retrouve du Parabellum, du Lofofora du Black Bomb A, du Tagada Jones, du Punish Yourself, enfin des gars qui vont bien.

Le son du live est très bon, le public plutôt chaud mais pas bouillant, et pourtant il y aurait de quoi comme nous allons le voir tout de suite.

 

Si la mayonnaise ne monte pas si haut qu'elle devrait, c'est peut être à cause du choix des morceaux. Pourquoi tant de morceaux britons (Je n'ai rien contre les anglais, hormis qu'ils ont une mâchoire inférieure proéminente, qu'ils n'ont pas de belle princesse, que leur bouffe est à oublier... Hum), alors que les chanteurs du soir ont appris l'anglais avec la même méthode que moi ? Déjà, chez Mudweiser, Reuno a un accent pourri mais là c'est encore pire, je comprends pourquoi Nico a préféré laisser le chant à Laurent de Mass Murder pour la reprise de The Exploited sur la "compilation 6.6.6" des Tagada Jones. Papa schultz assure à peu près, surtout en allemand (par contre même si les allemands n'ont pas de belle princesse, j'ai rien contre eux mais notre ennemi héréditaire restera l'anglais). Les autres se débrouillent beaucoup mieux.

 

Deuxième coup de gueule pour la play-list : je m'attendais à du punk bien de chez nous quoi, du Bérus, du Ludwig, du Para, du GxP, les $herif, du Trust, du lsd, du Charge 69, du Pigalle, du Condkoi, du Burning Heads, du Oth, etc..., et un peu de punk américain à la DK, Blag Flag, du Minor Threat, du Suicidal Tendencies ; du SOD pour la déconne. J'aurais toléré (non adoré) du "Self esteem" des The OffSpring et plein d'autres trucs.

Mais non, pas de chance. Bon ok, pour les morceaux bien de chez nous il y a du Bérus avec "vive le feu", des Ludwing j'aurais préféré "oui-oui et la voiture jaune" (ça aurait foutu un sacré foutoir). L'excellent "Ce soir c'est noêl" (des Wampas) dans un gros bordel festif amical et malade ; "Zobie la mouche" terrible aussi .Ces deux morceaux en français sortent du lot (grosse déception pour "l'anarchie en sarkozy", mouais bof quoi du pistol colle, repris par du lofo ; la question c'est "ont-ils demandé les droits financiers aux pi$tols ou sont-ils passés outre ?

Dans le genre "débilitée musicale qui donne le sourire et la banane", le morceau "barbuck potes frisbee pas prise de tête", mention spéciale au "Réveil le punk qui est en toi".

 

Malheureusement les morceaux en anglais sont trop représentés. 9 morceaux avec quand même pas mal de chansons punk historiques, mais que viennent faire des morceaux de System Of A Down (la meilleure reprise étrangère de l'album selon moi), de Rammstein (ces mecs là me paraissent encore moins punk que moi, et c'est peu dire ; moi qui vais voir le Kanivo Chaos uniquement parce que la p'tite tondue préposée aux lumières est très très mimi), d'AC/DC. Je tolère la reprise de Nirvana (chemise de bûcheron et cheveux longs vaincront) jouée plus ou moins à l'arrache, on sent bien qu'il n'y a pas beaucoup de répètes, musiciens comme chanteurs ; je soupçonne d'ailleurs certains chanteurs d'onomatoper "Territorial Pissing" plus que de la chanter. Puis Green Day... Voilà le titre qu'il fallait remplacer par "Self esteem" de The OffSpring (y 'en aurait eu du la-la-lalala-la-la-la-lala) ; nan quitte à faire dans le punk à roulette autant prendre un morceau qui tient la route.

 

Au final, si on met la play-list de côté (de toutes façons quoi qu'ils fassent nous serons d'éternels mécontents), et les accents anglais à concasser à la broyeuse, ça reste un album live convenable. Mais je pense que le mieux c'est d'aller suer avec eux, et ça tombe bien : ils remettent ça au prinptemps 2011.

photo de Sepulturastaman
le 21/01/2011

2 COMMENTAIRES

Fleufeul

Fleufeul le 08/03/2011 à 06:37:21

Effectivement, le choix de la play-list n'est pas des plus judicieux. Effectivement, Nico a toujours une voix qui frise parfois l'insupportable, et Reuno n'est parfois guère mieux. Mais ça ne m'empêche pas de l'écouter à donf dans ma voiture, en me remémorant (pour les souvenirs qui m'en restent ...) le mythique concert de Le Guerno (56). Car quoi qu'on en dise, ça reste une putain de soirée, et c'était chaud bouillant (contrairement à ce que les manifestations timides du public laissent penser sur le skeud). Ciao

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 26/03/2013 à 21:54:32

Excellentissime en live mais un peu moins fort en studio.
Manque la reprise de Ministry !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019